peinture acquarelle peinture acrylique peinture huile pinceau peinture pinceaux acrylique

Il me semble intéressant de présenter ce produit car il peut satisfaire un grand nombre de peintre préférant la peinture à l’huile, mais qui malheureusement sont confrontés aux problèmes des solvants (toxicité, allergies, etc…). Celle-ci est donc un bon compromis, tout autant que les peintures à l’huile diluables à l’eau. (Voir l’article sur les alternatifs aux solvants. ) Avec ces deux méthodes, chacun peut trouver son compte.
A partir du XIXème siècle, les peintres commencent à sortir de leur atelier et leurs œuvres mettent de plus en plus en scène la nature. « La maison du pendu à Auvers-sur-Oise » (1873) de Paul Cézanne, « Les tournesols » de Van Gogh (1888) ou les « Nymphéas » de Claude Monnet en sont de célèbres illustrations. Le réalisme devient moins important que l’émotion et les couleurs font l’objet de nombreuses recherches.
Pour un travail réussit et de qualité en peinture à l’huile, il y a certaines règles à respecter qui sont d’ordre chimique. Ne prenez pas peur ! Elles se comprennent facilement car elles sont logiques. Mais si celles-ci ne sont pas respectées alors le résultat peut être assez catastrophique pour votre œuvre, causant parfois des dégâts irrémédiables telles que des craquelures ou des coulures par exemple.
Les Impressionnistes, et la peinture moderne par la suite, abandonne le traditionnel procédé par couches superposées pour une technique plus spontanée et directe, considérée autrefois comme pochade, dite alla prima - autrement dit, peindre en une seule séance, sans séchage entre les couches. Ces courants n'ont cessé d'explorer les limites de la peinture à l'huile.
Tandis qu'au Royaume-Uni, les sociétés d'aquarellistes, agitées par les mêmes divisions, entretiennent l'héritage des grands fondateurs contre les critiques des symbolistes et les modernes, en France Paul Signac se tourne vers l'aquarelle, lui appliquant les principes du divisionnisme tandis qu'en Autriche Rudolf von Alt se crée une réputation comme aquarelliste, ouvrant la voie au courant expressionniste49.

Les mortiers de structures ou pâte de texture permettent d'augmenter le volume de la pâte et donc de créer des empâtements et autres effets de texture. Ils sont constitués de liant acrylique et d'une charge (poudre de pierre ponce, poudre de marbre). On peut fabriquer soi-même sa pâte de texture en mélangeant du liant ou du médium gel à une charge : sable neutre, poudre de marbre, de pierre ponce, de bois, mica, talc, craie.


Il existe un très large choix de produits qui se mélangent à l’acrylique afin de modifier ses caractéristiques, et c’est ce qu’on appelle des médiums pour Peinture acrylique. Ainsi avec des couleurs acryliques de base, il est possible de les transformer en couleurs brillantes ou mates, opaques ou transparentes, épaisses ou fluides. Ils sont à mélanger directement avec les couleurs.

Je vous conseille fortement de stocker vos pinceaux horizontalement !! Et surtout pas verticalement ! L’humidité risque de stagner, elle sera stockée à la base des poils où ils sont en contact avec le manche. L’humidité va détériorer et pourrir vos pinceaux jusqu’à ce que tous les poils tombent de vos pinceaux. Attention il ne faut pas non plus stocker vos pinceaux verticalement poils en bas, car les poils vont sécher n’importe comment. Ils vont prendre des formes abominables et ils ne seront plus utilisables ensuite !
Au xviie et xviiie siècles, la peinture à l'huile garde la préférence des commanditaires de la peinture. Les peintres réservent l'aquarelle aux études préparatoires et à certains travaux personnels. Les peintres de fleurs et paysagistes flamands (Hendrick Avercamp, Albert Cuyp, Jan Van Goyen, Adriaen Van Ostade) traduisent quelquefois par l'aquarelle leur observation minutieuse de la nature. Rubens et Jordaens ponctuent parfois leurs dessins de touches aquarellées. Jean Honoré Fragonard, Hubert Robert ou Louis Durameau l'utilisent pour des études, notamment lors de voyages en Italie. Gabriel de Saint-Aubin, Jean-Baptiste Lallemand, s’en servent dans leurs scènes de genre). Louis-Gabriel Moreau, l’utilise dans ses paysages de plein air, les soulignant d'un trait de plume.
Les  gammes de peintures acryliques prévues pour la décoration sont bien différentes des qualités beaux-arts. L’acrylique pour la décoration privilégie un liant résistant à moyen terme, au détriment de la qualité du pigment. Alors que l’acrylique Beaux-arts cherche la meilleure qualité aussi bien dans les pigments que dans le liant afin d’obtenir une résistance sur le long terme. C’est pourquoi les tarifs diffèrent autant. La composition de ses deux gammes ne sont donc pas les mêmes, elles sont adaptées en fonction de leur utilité.
Les peintures acryliques contenant des COV ne le sont qu'à raison d'un faible taux, compris entre 5 et 20 %, un taux inférieur à la moyenne recommandée par les normes. Elles peuvent donc recevoir la norme NF environnement. Certaines peintures acryliques bénéficient également de l'Écolabel Européen, un label écologique garantissant une teneur en solvants limitée et l'absence de métaux lourds (plomb, arsenic, mercure, cadmium, etc.)
Enfin, le pinceau acrylique Raphaël Précision est un incontournable. Facilement identifiable à son manche long lasuré marron et sa longue virola nickelé mat. Avec ses poils imitation martre, il répondra aux attentes les plus exigeants en terme de précision. En plus d'être ultra-précis, ce pinceau est à mémoire de forme. Bien que conçu en poils synthétiques, la finesse de sa pointe, sa nervosité et son ressort lui confèrent les mêmes qualités que la martre. Grâce à son excellente rétention, ce pinceau sera un incontournable pour tracer de longs traits précis et fin. Ce pinceau d'excellence se décline dans les gammes suivantes :

Le maximum d'intensité lumineuse correspond au blanc du papier. Les techniciens les plus habiles savent ménager dans leur tableau ces éclats lumineux naturels aux endroits les plus opportuns. Des artifices permettent aussi de préserver le fond du support : la paraffine (bougie), qui empêche définitivement l'eau colorée de mouiller le papier, ou la gomme à masquer ((en) drawing gum), qui le protège temporairement.


Le choix d’un pinceau dépend surtout de l’utilisation que vous souhaitez en faire. Si vous désirez peindre une grande surface, il sera plus logique d’opter pour un pinceau plat plus ou moins large ou un spalter car ils pourront couvrir une partie plus importante qu’un pinceau fin. Cependant, vous aurez forcement affaire à des parties anguleuses, des cadres de fenêtres ou des coins même lors d’une peinture murale. C’est pourquoi un pinceau à rechampir, à virole coudée ou pouce n’est jamais un achat inutile. Pour les plus artistes d’entre vous, c’est un pinceau à tableau qu’il faudra choisir. La taille de ce pinceau dépend de la dimension des détails dessinés sur vos croquis.
Our florists created a beautiful contrast by combining this luxurious spray of phalaenopsis orchids with superb peach-coloured 'Gravity' roses and vibrant blue thistles. A few 'Peach Melba' dianthus, delicate 'Peach Apricot' lisianthus, astrantias and branches of acacia add an elegant touch to this, opulent composition. We're sure you'll fall for the charm of this exceptional bouquet, perfect for the finest occasions.

Brosses rondes, plates et usées bombées en poils de martre Un pinceau de bonne qualité se reconnait par la nature des poils constituant sa touffe. Aujourd’hui, les pinceaux Martre Rouge font partie des pinceaux les plus résistants et les plus souples du marché. Ces pinceaux ont fait leurs preuves depuis de nombreuses années, surtout pour la qualité de leurs poils. Ces derniers proviennent d’un mammifère carnassier à fourrure appelé martre. Les plus appréciés proviennent de la martre rouge Kolinsky et de la martre rouge Oussiri. En effet, les poils prélevés sur la queue de cet animal sont rouge doré, d’aspect fauve et extra-fin. Ce qui permet de réaliser avec finesse des travaux de détails et de précisions. En utilisant ces pinceaux, vous prendrez du plaisir à peindre vos tableaux. Les pinceaux Martre Rouge sont incontournables pour la réalisation des œuvres de qualité. Ils satisfont les exigences des artistes en contribuant à la réussite des applications et des finitions. Ces pinceaux sont disponibles en plusieurs formes (plates, rondes, usées bombées, etc.) et tailles (longue, court). Selon les besoins, ils s’adaptent parfaitement aux techniques les plus utilisés, notamment l’aquarelle et la gouache. Dans certains cas, ils s’utilisent également à l’acrylique et à la peinture à huile. Même si aujourd’hui, les fabricants utilisent les poils de martre rouge d’origine diverse, ces pinceaux gardent une place de choix surtout pour les caractéristiques de leurs touffes de poils. En effet, la caractéristique principale d’un pinceau à poils de martre rouge est sa grande capacité d’absorption des couleurs. Ce qui permet d’obtenir des nuances fines dans la texture souhaitée. Pendant l’application des couleurs, sa touffe de poils souple et élastique ne laisse aucune trace. Il se caractérise également par sa vigueur, sa nervosité, sa souplesse et sa résistance. Par ailleurs, ce pinceau haut de gamme nécessite un entretien régulier et soigné. Découvrez la gamme de pinceaux Martre Rouge et profitez de nos tarifs exceptionnels pour commander vos outils. Nous proposons trois types de pinceaux à base de poils de martre rouge Oussiri. Vous pourrez donc choisir entre les pinceaux Da Vinci de forme ronde, plate ou usée bombée. Ces pinceaux de manches longs sont d’excellente qualité. Pour perfectionner vos œuvres, n’hésitez donc pas à les utiliser !
La peinture aquarelle est proposée fine ou extra fine. Elle est vendue en tube ou en godet. L’usage de palette reste toutefois indispensable pour permettre à l’artiste de tester ses couleurs, ceci un peu avant de les passer sur du papier. Il ne faudra pas non plus négliger l’adjonction d’eau ou de couleurs au fur et à mesure de l’ouvrage, ce qui est indispensable pour obtenir les mélanges qui conviennent le mieux.
×