peinture acquarelle peinture acrylique peinture huile pinceau peinture pinceaux acrylique

Les godets (ou demi-godet) proposent une aquarelle sèche, qu’il faut préalablement humidifier. La nuance est donc préparée avec un peu plus d’aléas, et si possible sans « polluer » les demi-godets qu’on utilise. Mais les aquarelles en godets sont plus faciles à transporter et également plus économiques. Les coffrets avec palette intégrée forment un ensemble compact, à emporter partout. Le godet est le meilleur copain des carnets de voyage. 
La peinture à l'huile est une technique picturale. Pour peindre à l'huile, il faut se munir d'une toile sur laquelle on passe une brosse ou des pinceaux trempés de peinture à l'huile. Cette technique de peinture permet d'obtenir toutes les couleurs et offre une très grande qualité de dessin. Certains des plus grands peintres de tous les temps l'utilisaient. Dans le commerce de détail classique, il peut parfois être compliqué de trouver de la peinture à l'huile fine et de qualité. Le choix n'est pas toujours très large, tandis que les prix sont relativement élevés. Dans ces conditions, il est tout à fait possible de se tromper et de ne pas acheter la peinture à l'huile qui convient. Pour remédier à ce problème, le site de Rougier&Plé est là pour vous. On peut trouver différentes marques de peintures à l'huile vendues en coffret ou en tube à l'unité. Si vous débutez, nous vous conseillons d'opter pour les coffrets. Ils sont étudiés pour vous fournir tout le nécessaire pour débuter sereinement cette activité. Que vous soyez débutant ou confirmé, ou que vou souhaitez tout simplement faire plaisir à quelqu'un en lui offrant un coffret de peinture à l'huile fine le site de Rougier Et Plé se révélera être très pratique. Avec Rougier & Plé, vous pourrez trouver la peinture qu'il vous faut : tous les budgets sont présents et le choix est très vaste.
Sur pinceau-peinture.fr, vous trouverez nos gammes de pinceaux aquarelle en poils naturels ainsi que nos pinceaux synthétiques aquarelle, d’une qualité exceptionnelle. Le pinceau aquarelle peut être muni de poil Kolinsky, de martre rouge ou encore en poil de petit-gris. Ces poils possèdent une excellente absorption et donc d’une grande utilité pour le travail de la peinture aquarelle. Le pinceau synthétique pour aquarelle possède certes une trempe moins forte, mais sa robustesse et sa conservation sont aussi performantes que les pinceaux aquarelle naturels.
Le choix d’un pinceau dépend surtout de l’utilisation que vous souhaitez en faire. Si vous désirez peindre une grande surface, il sera plus logique d’opter pour un pinceau plat plus ou moins large ou un spalter car ils pourront couvrir une partie plus importante qu’un pinceau fin. Cependant, vous aurez forcement affaire à des parties anguleuses, des cadres de fenêtres ou des coins même lors d’une peinture murale. C’est pourquoi un pinceau à rechampir, à virole coudée ou pouce n’est jamais un achat inutile. Pour les plus artistes d’entre vous, c’est un pinceau à tableau qu’il faudra choisir. La taille de ce pinceau dépend de la dimension des détails dessinés sur vos croquis.
Le crayon aquarellable (ou crayon aquarelle) ressemble à un crayon de couleur, il permet de dessiner des détails précisément5. Les crayons, craies et pastels « aquarellables » ont le plus souvent une composition différente de celle des couleurs d'aquarelle. Les encres-aquarelles sont des teintures solubles dans l'eau, en général peu solides à la lumière et dont le rendu dépend, plus encore que celui de l'aquarelle, du papier utilisé6. Contrairement à l'aquarelle, les encres à l'eau s'étendent sans former d'auréoles7.
La technique dans le mouillé impose l'humidification préalable du support. Elle permet à l'artiste d'obtenir des surfaces aux couleurs très intenses, de faire fusionner les couleurs et d'effectuer des retraits de peinture sans abîmer le support. Les effets sont nombreux : fondus, dégradés, camaïeux, etc. Son apprentissage est long, car il nécessite une bonne maîtrise du cycle de l'eau sur le papier. C'est en effet le degré d'humidité du papier qui dicte au peintre le moment le plus opportun pour intervenir 13.
Les pinceaux en set sont habituellement de taille standard, mais elles ont la particularité de pouvoir répondre très exactement aux gestes de l’artiste. Les poils épais, synthétiques ou en soie de porc de ces outils ne risquent pas de se voir déformer très facilement, car étant généralement tenaces. Cependant, pour les préserver et les rendre durables, le tout sera d’utiliser chaque objet pour l’usage qui lui convient le mieux. Plus précisément, on comprend bien que les brosses rondes et bien fournies sont susceptibles de poser de la peinture en pâte très volumineuse, tandis que les pinceaux plus fins n’en sont pas capables.
-          Coffrets acrylique : des marques prestigieuses telles que Pébéo, System3, Lefranc&Bourgeois, Liquitex, Louvre vous proposent des sets complets pour vous adonner à la création artistique avec de la peinture acrylique. Ces kits sont souvent composés de tubes de peintures acryliques de contenance 12 ou 20ml avec des éventails de coloris plus ou moins larges. Certains comprennent également un chevalet ou un bloc acrylique.
To paint with acrylic, synthetic fibers such as Sepia or Kaërell fibres are recommended. The Sepia fibre is a synthetic interlocked fibre. The arched shape and responsiveness of the fibre ensures an excellent response on the canvas. A more precise brushstroke when adding material, while at the same time respecting the gesture of acrylics. Kaërell "S" fiber is ideal for applying diluted colour. A resistant, flexible and responsive fibre. Fine point and suitable for fine work and a very soft style.
J’ai une question qui me taraude… En peinture à l’huile, j’utilise un medium à peindre que je fabrique moi-même à base d’huile et de white spirit. Afin de respecter le principe du gras sur maigre, ma couche de fond est faite de peinture à l’huile qui sort du tube dilué avec du white-spirit ( très maigre )/ ma première couche est faite de peinture à l’huile qui sort du tube + mon medium composé de 75% de white-spirit et 25% d’huile de lin ( maigre ) / ma deuxième couche est faite avec ma peinture à l’huile qui sort du tube + mon médium composé de 50% de white et 50 d’huile de lin ( gras ) / ma 3ème couche est faite de peinture à l’huile + mon medium composé de 25% de white et de 75% d’huile de lin ( très gras ) / pour finir, les couches suivante sont faites avec de la peinture à l’huile qui sort du tube + d’un médium composé de 100% d’huile de lin ( très très gras).
Au xixe siècle sont apparues les premières couleurs industrielles, présentées dans des vessies de porc puis dans des tubes de peinture souple à partir de 1841. Aujourd'hui, la fabrication des couleurs à l'huile est principalement industrielle (Lefranc et Bourgeois, Sennelier, Winsor et Newton, Talens). Quelques fabricants ont gardé ou repris des manières traditionnelles afin de produire des couleurs plus proches de celles d'autrefois (Leroux, Blockx, Old Holland, Isaro, Michael Harding).

On peut améliorer la consistance de la pâte par l'ajout de médiums à peindre, eux-mêmes fabriqués à partir du liant (huile) et de solvant (essence) auxquels on rajoute, éventuellement, pour améliorer la souplesse du film, une résine. Le médium rend la matière plus malléable et donc plus facile à étaler. La présence de résines ne change pas la dénomination courante de peinture à l'huile13.
 Si vous peignez avec une précision des détails, alors il vous faut un poil souple et un manche court. La taille du manche est importante car elle joue sur la maniabilité. Plus le manche est court plus vous êtes proche de votre support et plus le pinceau est léger, vous avez donc plus d’habileté. Quant au choix du poil, plus il est dur mieux il étale la peinture. Mais s’il est trop dur, il laisse des traces de poil dans la pâte picturale, ce qui fait assez grossier lorsqu’on cherche à obtenir un modelé doux aux détails précis. Donc, pour exécuter des détails ou peindre avec précision, que ce soit en acrylique ou à l’huile, les pinceaux synthétiques sont parfaits. Comme on l’a vu précédemment, ils sont doux (donc pas de trace de poils) et suffisamment nerveux pour étaler la peinture. Certains poils naturels ont les même caractéristiques, comme le putois, l’oreille de bœuf, le poney ou le Kevrin.
La gamme de couleurs Winsor et Newton se décline en 96 couleurs des plus traditionnelles aux plus avant-gardistes. L'aquarelle Winsor et Newton extra-fine est commercialisée sous forme de demi-godets ou de tubes de 5ml ou 14ml au choix. Un nuancier est présenté pour vous aider à trouver la couleur qu'il vous faut. Des coffrets compacts et pratiques sont proposés avec la «Boite Blue box 12 demi-godets» ou encore la «Boite Black Box 12 demi-godets + 12 vides». En complément, vous trouverez sur le site le papier aquarelle Arches®, un support 100% coton sans acide indispensable pour valoriser votre aquarelle.

 Si vous peignez avec une précision des détails, alors il vous faut un poil souple et un manche court. La taille du manche est importante car elle joue sur la maniabilité. Plus le manche est court plus vous êtes proche de votre support et plus le pinceau est léger, vous avez donc plus d’habileté. Quant au choix du poil, plus il est dur mieux il étale la peinture. Mais s’il est trop dur, il laisse des traces de poil dans la pâte picturale, ce qui fait assez grossier lorsqu’on cherche à obtenir un modelé doux aux détails précis. Donc, pour exécuter des détails ou peindre avec précision, que ce soit en acrylique ou à l’huile, les pinceaux synthétiques sont parfaits. Comme on l’a vu précédemment, ils sont doux (donc pas de trace de poils) et suffisamment nerveux pour étaler la peinture. Certains poils naturels ont les même caractéristiques, comme le putois, l’oreille de bœuf, le poney ou le Kevrin.
Les premières peintures synthétiques sont des nitro-celluloses à l'huile qui apparaissent au milieu des années 1930 à New York pour l'industrie automobile et le bâtiment (peintures utilisées par les peintres mexicains et Charles Pollock). Le second type de peinture, qui apparaît en 1927, comporte de l'alkyde pour le bâtiment (utilisée par De Kooning en particulier). Les polyvinyle-acétate seront introduits également dans les années 1930.
Aujourd’hui, les artistes poussent l’acrylique dans ses ultimes retranchements en mêlant des à-plats parfaits, même sur de très grandes surfaces, des lavis, des traits « jetés », jusqu’aux incrustations d’accessoires et même de volumes... Avec les adjuvants et texturants qu’elle peut intégrer, l’acrylique offre des possibilités de texture et de relief inconnues jusqu’ici. https://www.youtube.com/watch?v=y6Sy_jGeJFc
×