peinture acquarelle peinture acrylique peinture huile pinceau peinture pinceaux acrylique

L’huile est particulièrement résistante au temps qui passe. On comprend ainsi pourquoi des œuvres ont été retrouvées des siècles plus tard avec une couleur et une lumière toujours intactes ! En achetant une huile, vous serez ravi par sa longévité et pourrez fièrement exposer votre acquisition sur la durée. Bien que les peintures à l’huile soient plus chères que les peintures acryliques, cette technique picturale ancienne a fait naître bien des chefs-d’œuvre !
Bonjour Lucien, vous avez raison d’être curieux c’est de cette manière que l’on apprend. Attention cependant de bien comprendre. On ne peut pas être « pour ou contre » le gras sur maigre puisque c’est un phénomène physique naturel ; car si on laisse la surface durcir plus rapidement que la profondeur, au moindre mouvement la surface va se craqueler. Le respect de cette règle est primordial pour éviter les craquelures.
Si vous peignez en aplats avec des empâtements, un poil dur avec un manche long! Car vous pourrez prendre plus de distance avec votre support donc avoir plus de souplesse dans vos gestes. La soie de porc de chine est un poil dur, souple et résistant. Souvent vous lirez ou vous entendrez que c’est le pinceau indispensable pour la peinture à l’huile, une brosse idéale pour les effets de relief et pour étaler la peinture en grosse quantité. Personnellement je n’aime pas trop, je trouve qu’ils sont trop durs donc ils laissent des traces des poils (comme des rayures) et je les trouve très fragiles. Ils résistent certes aux solvants mais le poil étant rigide, il se plie rapidement, par conséquent on se retrouve avec une brosse dont les poils partent de tous les côtés. Et irrécupérable. Mais a contrario vous trouverez de nombreux adeptes. Ce sont des brosses qui se vendent très bien malgré tout de par leurs caractéristiques. A essayer donc!
Les 80 couleurs de la gamme de peinture aquarelle Rembrandt sont transparentes et vives. On peut citer entre autres couleurs le blanc de chine, le cadmium, le cobalt, le rouge, le bleu phtalo et le jaune. Toutes ces couleurs offrent des brillances durables et le degré de résistance à la lumière le plus élevé. De plus, il existe des couleurs transparentes à base d’oxyde de fer offrant des rendements exceptionnels. Après usage de cette aquarelle, l’œuvre réalisée garde pendant longtemps ses teintes. Par ailleurs, si vous utilisez des techniques d’expression spontanée, vous n’aurez pas de difficulté à prendre à chaque fois la quantité de peinture nécessaire avec votre pinceau, car les peintres sont modérément visqueuses. Grâce à cet outil, vous pourrez donc réaliser vos œuvres sans approximation.
La peinture aquarelle est composée de pigments finement broyés mêlés à du liant, principalement de la gomme arabique, du glucose et de la glycérine. L’aquarelle se dilue à l’eau avec une bonne durabilité dans le temps, et est adaptée au travail d’esquisse et pour les carnets de voyage. Ses caractéristiques principales sont la transparence et la luminosité. L’aquarelle se pratique habituellement à l’aide d’un pinceau disposant d’un bon pouvoir de rétention d’eau. D’autres outils peuvent également être utilisés : éponges, chiffons ou plumes pour obtenir des effets spécifiques.
-          Les coffrets aquarelle : des marques prestigieuses telles que Pébéo, Daler Rowney, Lefranc&Bourgeois, Winsor & Newton vous proposent des sets complets pour vous adonner à la création artistique. Majoritairement présentés dans des boîtes métalliques, vous pouvez emporter votre coffret aquarelle partout et peindre au fil des rencontres et des découvertes.   Les coffrets d’aquarelle sont composés d’aquarelle en godets, crayons, tubes, craies, pastels etc.
Commencez à peindre. Ce que vous peignez dépend entièrement de vous et de ce que vous désirez peindre. Vous pouvez peindre par section ou en couches successives. Pour peindre un tableau, il est important de se rappeler avant même de commencer votre travail sur la toile que la peinture à l'huile fonctionne par étapes. Une des règles de base est celle du « gras sur maigre ». Cela signifie que le peintre commence son œuvre avec une pâte maigre, pauvre en huile, avec uniquement la peinture et progressivement il augmente l'apport en huile ou en médium afin de la rendre plus grasse. Cette règle de base signifie que chaque couche de couleur doit obligatoirement être plus grasse que la précédente, afin que l'accroche en soit solide et durable. L'explication en est très simple : les couches maigres, qui mettent peu de temps à siccativer (à sécher) entreraient en conflit avec les précédentes plus grasses qui n'auraient pas terminé leur processus de siccativation, provoquant des phénomènes allant de la cloque en surface au craquèlement.

This magnificent bouquet is composed in a perfect harmony of flowers, shapes and colours. These beautifully opulent roses, with their generous, delicately furled petals, have a truly romantic charm unmatched by other varieties... The three colours chosen by our florists blend perfectly to make a delicious cameo of creamy white and deep red. We're sure you'll particularly love the beautiful striped 'Soutine' roses in this wonderfully stylish bouquet.
La peinture aquarelle doit aussi s’utiliser avec un matériel adapté. Les pinceaux vendus avec me kit de peinture à palette constituent les premiers outils de choix pour débuter. De plus gros pinceaux spécialisés pour l’aquarelle, sauront également être utiles dans  l’étalage rapide des couleurs sur des surfaces étendues. Et bien entendu pour les détails, les pinceaux extra fins seront une très belle option.
Les mortiers de structures ou pâte de texture permettent d'augmenter le volume de la pâte et donc de créer des empâtements et autres effets de texture. Ils sont constitués de liant acrylique et d'une charge (poudre de pierre ponce, poudre de marbre). On peut fabriquer soi-même sa pâte de texture en mélangeant du liant ou du médium gel à une charge : sable neutre, poudre de marbre, de pierre ponce, de bois, mica, talc, craie.

Un tableau peint à l’huile est forcément brillant par nature car c’est la présence de l’huile qui crée cet effet. Vouloir une peinture à l’huile mate est contre-nature. C’est possible mais vous perdrez toutes les qualités esthétiques propres à cette technique. Certaines couleurs vont briller plus que d’autres, afin d’uniformiser le rendu l’application d’un vernis à retoucher suffit une fois l’œuvre terminée.

Si ce principe n’est pas respecté alors c’est la vie de l’œuvre qui est en jeu. D’une part des craquelures vont se former comme nous venons de la voir, et d’autre part le temps de séchage sera considérable, et tant qu’un tableau n’est pas sec il ne peut être vernis, donc il sera fragile face aux attaques extérieurs comme la poussière, la fumée, etc…
Les pinceaux pour l’acrylique sont généralement en fibre synthétique ou en soie de porc. Après usage, un bon nettoyage est crucial car la peinture une fois sèche ne se dilue plus. L’acrylique se travaille aussi au couteau, idéal pour les effets de volume. Vous réaliserez vos mélanges sur une palette classique, ou plutôt une palette humide qui empêche le séchage et garde vos nuances prêtes à l’emploi pendant plusieurs jours. 
Droit d'auteur : les textes sont disponibles sous licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions ; d’autres conditions peuvent s’appliquer. Voyez les conditions d’utilisation pour plus de détails, ainsi que les crédits graphiques. En cas de réutilisation des textes de cette page, voyez comment citer les auteurs et mentionner la licence.
This exceptional, quadruple-stemmed 'Nelly Isler' orchid belongs to the Cambria family and bears a remarkable mass of vivid red flowers. Easy to maintain, this evergreen epiphyte flowers all year long. Its beautifully distinctive flowers will add a splash of stylish colour to any room. Your orchid will be accompanied by a pretty zinc plant pot. A spectacular orchid for an unforgettable gift.
Avant de vous présenter les contenus de ce cours, il convient quand même de bien déterminer ce que c’est que la peinture acrylique. Ce fut en 1958, aux Etats-Unis que la peinture acrylique fut commercialisée pour la première fois. Quelques années plus tard, cet outil fut introduit en Europe. Son succès était tellement rapide qu’elle était devenue la peinture la plus utilisée et la plus innovante connue depuis le temps de la peinture à l’huile. Innovante ? Le mot est faible puisqu’elle a été même considérée comme une révolution par plusieurs artistes étant donné les innombrables possibilités qu’on peut faire avec elle.
A l’époque de la Renaissance, chaque peintre devait préparer lui-même sa peinture à l’huile avec des pigments. Chacun avait ses recettes personnelles, souvent compliquées, méticuleuses et longues à mettre en œuvre. Le temps de séchage, sans les additifs siccatifs (le blanc de céruse, par exemple), était très long et comme on peignait sur des planches en bois, les œuvres étaient lourdes, peu maniables et de taille limitée. L’arrivée de la peinture à l’huile correspond à celle de la toile : deux progrès majeurs pour l’art. Cependant, les peintres restaient pour travailler dans leur atelier, où ils exécutaient les commandes des clients.
Au Mexique elle avait été inventée vers 19502. Des chimistes de l'Institut National Polytechnique de Mexico, en collaboration avec les maîtres peintres muralistes mexicains, l'ont mise au point lors de la réalisation des fresques sur les façades de l'université de Mexico. Les écrits de David Alfaro Siqueiros (peintre-muraliste mexicain) : « L'art et la Révolution », racontent dans le détail la mise au point de cette technique picturale mise sur le marché en 1950.
Les pinceaux sont disponibles dans différentes tailles, auxquelles sont attribués des numéros. Cependant, un numéro ne correspond pas nécessairement au pinceau de la même taille dans les autres gammes, ce qui est particulièrement vrai entre les tailles anglaises, françaises et japonaises. Par conséquent, au moment de choisir un pinceau, il est tout particulièrement important de comparer les pinceaux eux-mêmes et non pas de simplement vous fier aux numéros de tailles des pinceaux que vous possédez déjà.

Ce cas de figure s’est déjà produit avec l’essor de la peinture à l’huile au XVe siècle, qui a permis aux peintres de faire évoluer leur travail grâce à la luminosité, la transparence et à la profondeur plus « réalistes » que ne l’offrait la tempera à l’œuf, celle-ci étant bien trop limitée. A cette période, l’art perdait de son symbolisme religieux typique de l’époque médiévale pour davantage d’émotionnel et de réalisme propre à le Renaissance et à son humanisme. L’artiste de l’époque avait donc besoin d’une peinture plus belle, plus intense et plus maniable permettant plus de possibilité.


Les acryliques, par contre, sont beaucoup plus récentes. Elles ont été commercialisées pour la première fois dans les années 1950 et contiennent des pigments en suspension dans une émulsion de polymère acrylique. Contrairement aux huiles, vous n’avez pas besoin de produits chimiques spéciaux pour diluer les acryliques – l’eau suffira. Cet aspect les rend parfaites pour les débutants.

Les pinceaux à réserve d'eau peuvent s'utiliser seuls pour des croquis colorés rapides, ou en complément des pinceaux classiques et des godets. Contrairement au pinceau traditionnel, qui libère l'eau toujours pigmentée tant qu'il y en a, le flux d'eau venant de la réserve dilue l'aquarelle prise au godet au fur et à mesure qu'on passe le pinceau sur le papier. Seul un pinceau sec peut retirer, en la pompant, un excès de peinture humide, un pinceau à eau ne peut que laver le pigment, le repoussant un peu plus loin.
L’aquarelle extra-fine est une peinture aquarelle très finement broyée, avec des pigments naturels sans mélange, à laquelle on adjoint une gomme arabique de grande qualité et des adjuvants spécifiques qui vont améliorer la résistance à la lumière, la conservation ou la brillance de la couleur. C’est une aquarelle prisée par les artistes professionnels.
Les marques pour l'aquarelle les plus répandues en France sont: Winsor & Newton, Schmincke, Sennelier, Royal Talens, Daler-Rowney, et même Dalbe. Pour vous aider à mieux choisir vos couleurs, les marques précisent le plus souvent le pouvoir couvrant et la résistance à la lumière de chaque nuance.  Selon votre budget, commencez par une boite de 10 ou 12 demi-godets.  

Pour votre cas (travail de finesse et poils synthétiques), je vous recommande la série Kaerell S de Raphael, ou bien les Nova de Da Vinci, je les connais je travaille avec et j’en suis très satisfaite. Bien entretenus vous les garderez longtemps (les miens ont plusieurs années déjà), puis ils sont souples, doux et nerveux à la fois. Ils sont parfaits pour le travail en finesse.
La peinture à l’huile a une réputation qui la précède bien souvent : C’est une technique traditionnelle, belle mais très compliquée. Ce qui n’est pas vraiment faux… sauf que sa complexité n’est due qu’au choix de sa pratique. Avec une méthode simple, la peinture à l’huile devient simple. Voici comment pratiquer une méthode simple avec un minimum de matériel.

En effet, la gamme de peinture acrylique Open de la marque Golden répond à toutes ces attentes. Winsor & Newton avec sa gamme d’extra-fine Artist’ le propose également. Cette gamme existe depuis plusieurs années déjà mais est encore peu connue. Pourtant elle est le compromis parfait entre la simplicité de l’acrylique et la beauté de l’huile. Lorsque je l’ai découvert, je l’ai forcément testé, et je l’ai totalement approuvé. C’est assez rare mais j’ai été impressionnée…
Une fois sèche, c’est pour toujours ! L’acrylique est réputée inaltérable et son intensité de couleur est immortalisée lors de la « polymérisation » par simple séchage à l’air : toutes ses molécules de liant se regroupent alors pour former une solide protection et empêcher toute nouvelle dilution. Les travaux à l’acrylique sont ainsi particulièrement stables dans le temps, ne « craquèlent » pas et peuvent être finalisés avec des vernis très différents, mats, satinés, brillants, iridescents, etc.
Dès le iiie siècle, les Chinois peignaient sur de la soie avec l'encre de Chine, basée sur des pigments broyés dans une colle animale soluble dans l’eau. La peinture de lettrés chinoise et la peinture japonaise sumi-e sont faites dans des techniques apparentées au lavis sur fond sec. Par la transparence des couleurs et le rôle des fonds clairs, une bonne partie de la peinture chinoise et extrême-orientale peut s'assimiler à l'aquarelle (Béguin 1990).
L’aquarelle Van Gogh est une peinture dont les couleurs résistent à la lumière. Elle a un pouvoir colorant très appréciable et s’applique facilement sur les supports. Cette peinture s’adresse particulièrement aux débutants, aux étudiants et aux peintres amateurs. Elle est également utilisée dans certains cas par des peintres professionnels. Après son application, le séchage de l’œuvre réalisée se fait très rapidement.
Avant de vous présenter les contenus de ce cours, il convient quand même de bien déterminer ce que c’est que la peinture acrylique. Ce fut en 1958, aux Etats-Unis que la peinture acrylique fut commercialisée pour la première fois. Quelques années plus tard, cet outil fut introduit en Europe. Son succès était tellement rapide qu’elle était devenue la peinture la plus utilisée et la plus innovante connue depuis le temps de la peinture à l’huile. Innovante ? Le mot est faible puisqu’elle a été même considérée comme une révolution par plusieurs artistes étant donné les innombrables possibilités qu’on peut faire avec elle.

La peinture acrylique agresse vos pinceaux, mais surtout elle sèche dans le temps de manière irréversible. Avant le séchage vous allez rincer vos pinceaux de la même manière que pour la peinture à l’eau puis vous enlevez l’excédent de peinture avec un chiffon. N’insistez pas trop, car au fur et à mesure vous allez ébouriffer votre pinceau et il va perdre sa forme d’origine. Mais soyez précis car si vous n’insistez pas assez, l’acrylique va durcir la base de vos pinceaux. L’acrylique va monter au fur et à mesure et durcir l’ensemble des poils de vos pinceaux.


Commencer une nouvelle pratique artistique est passionnant, amusant, mais parfois quelque peu impressionnant. Car bien que la découverte soit enrichissante, on ne sait pas toujours comment se lancer ni avec quoi… Ce blog contient toutes sortes d’articles destinés à un public plus ou moins averti, mais j’ai réalisé qu’il y manquait peut-être la base même : Comment débuter ?? 
Pour protéger la peinture acrylique sèche on utilisera le vernis mate ou le vernis brillant. Tout dépend du rendu qu'on souhaite donné à l'oeuvre. Pour un rendu brillant, on utilisera 2 couches de vernis brillants en laissant d'abord secher la première au moins 6h. Pour un rendu mat, on mettra d'abord une couche de vernis brillant puis une couche de vernis mat pur. Pour obtenir un rendu satiné, on mélangera les deux vernis (mat et brillant).
Mélangez vos peintures. Les peintures à l'huile mettent plusieurs jours à sécher complètement, ce qui vous laisse le temps de mélanger, changer, retoucher. Cependant, il est presque impossible d'obtenir deux fois le même mélange. Mélangez donc vos peintures en quantité suffisante pour éviter de devoir tenter de refaire le même mélange entre les sessions de peinture. Ainsi, vous aurez toujours suffisamment de la couleur que vous souhaitez.
Un flacon d’huile également. Ainsi vous êtes équipés pour travailler gras sur maigre. L’huile de lin est celle qui sèche le plus rapidement mais étant donné sa teinte naturelle ambrée, elle a tendance à jaunir un peu les couleurs. Les huiles d’oreillette et de carthame ne modifient pas la teinte mais sont moins siccatives que l’huile de lin. Pour vous aider à les choisir et en savoir d'avantage, cliquez ici pour lire l'article.
La peinture acrylique est le résultat d’un mélange de pigment, de résine acrylique et d’eau, tout simplement. La résine étant le liant et l’eau le diluant. Il est assez facile de la fabriquer soi-même puisque les pigments et les liants acryliques se trouvent dans tous les commerces spécialisés, il suffit simplement d’ajouter de l’eau dans une quantité que vous déterminerez vous-même selon la consistance souhaitée. Et voilà, votre peinture est faite !
Vous êtes à présent prêts à peindre. La peinture à l’huile peut en effet être utilisée directement, telle qu’elle sort du tube. Seulement elle est parfois difficile à appliquer car elle se « tire » mal. C’est pourquoi la présence du médium est nécessaire. Il enrichit les couleurs de matière grasse, dès lors celles-ci deviennent fluides, brillantes et consistantes. Le diluant (essence) ne doit servir lors de cette première étape d’apprentissage qu’à nettoyer les pinceaux. Sa dilution avec les médiums est utile pour l’élaboration d’une peinture en plusieurs couches, mais mieux vaut déjà apprendre à maîtriser ses outils avant de compliquer le processus.
Le grammage c’est-à-dire l’épaisseur, se situe généralement autour de 4 grammages types : 185 g/m2, 300 g/m2, 640 g/m2 et 850 g/m2. Cette épaisseur va déterminer la tenue de la feuille, mais aussi sa capacité d’absorption d’eau. En clair, plus le papier est fin plus il se déforme à la « détrempe » ; plus il est épais, plus il est difficile à humidifier et nécessite donc beaucoup d’eau. On retiendra aussi la tenue au grattage dans le cas des interventions à la pointe sèche, une fois l’oeuvre terminée.

L'huile extra-fine Rembrandt se caractérise par une brillance sublime et des couleurs intenses et profondes. La particularité des couleurs extra-fines réside dans leur finesse de broyage et leur concentration maximale en pigments. L'huile extra-fine Rembrandt offre un degré de résistance à la lumière des plus élevés. Voir aussi l'huile Rembrandt 150ml


Peintures à l'huile Peintures à l'huile extra-fine Peintures à l'huile étude Peintures à l'huile spéciale Coffrets peintures huile Médiums, additifs et entretien pour huile Médiums pour huile Gessos et liants pour l'huile Vernis pour l'huile Huiles de lin pour peinture à l'huile Essences pour l'huile Accélérateurs de séchage pour l'huile Retardateurs de séchage Tabliers Pots, coffrets et accessoires
×