peinture acquarelle peinture acrylique peinture huile pinceau peinture pinceaux acrylique

application architecture art artiste avenir carte concept couleur couleurs design dessin environnement Facebook featured Food google histoire illustration Inde innovation insolite instagram intelligence artificielle japon jeu kickstarter livre marketing mode monde musique original peinture photo photographie planète pub réalité augmentée science shopping Technologie vidéo ville viméo voyage
Un flacon d’huile également. Ainsi vous êtes équipés pour travailler gras sur maigre. L’huile de lin est celle qui sèche le plus rapidement mais étant donné sa teinte naturelle ambrée, elle a tendance à jaunir un peu les couleurs. Les huiles d’oreillette et de carthame ne modifient pas la teinte mais sont moins siccatives que l’huile de lin. Pour vous aider à les choisir et en savoir d'avantage, cliquez ici pour lire l'article.

Si votre projet est de peindre une fresque sur un mur par exemple, avant de peindre à l’acrylique il est indispensable de lessiver votre surface, d’attendre son séchage complet et ensuite l’enduire d’une couche de liant acrylique ou de gesso (mélangé ou non avec un pigment). Si ces étapes ne sont pas respectées alors la peinture acrylique ne résistera pas, elle s’écaillera ou se retira pas plaque petit à petit, d’une part car le mur est naturellement gras et d’autre part, en l’apprêtant vous le protéger de l’humidité et des attaques extérieurs tels que des bactéries et autre.
Un pinceau rond couvre une plus petite surface qu’un pinceau plat. Les poils sont souvent enroulés par une corde qui les tient bien en place. La peinture est par conséquent plus facile à étaler. Les pinceaux ronds sont indiqués pour les travaux précis tels que la finition de portes, des châssis de fenêtres, … Les poils de certains pinceaux ronds sont coupés en biseau ce qui permet de tracer facilement de belles lignes droites ou de suivre précisément les bords.
Les pinceaux à réserve d'eau peuvent s'utiliser seuls pour des croquis colorés rapides, ou en complément des pinceaux classiques et des godets. Contrairement au pinceau traditionnel, qui libère l'eau toujours pigmentée tant qu'il y en a, le flux d'eau venant de la réserve dilue l'aquarelle prise au godet au fur et à mesure qu'on passe le pinceau sur le papier. Seul un pinceau sec peut retirer, en la pompant, un excès de peinture humide, un pinceau à eau ne peut que laver le pigment, le repoussant un peu plus loin.
Merci pour votre aide. Les spalters je n’y avais jamais pensé alors que les grosses brosses rondes oui. Je vais essayer. Avant je dessinais beaucoup en délaissant un peu la peinture. Depuis que j’ai découvert l’acrylique j’y reprends plaisir. D’abord quelques pourings à l’acrylique et silicone puis en changeant un peu les techniques. Tout le plaisir est là, essayer, pratiquer encore et encore …
Il faut savoir que l’acrylique est une résine, une matière plastique synthétique issue de la transformation du pétrole. La peinture acrylique est donc en vérité « une peinture à base de résine acrylique ». C’est pour cette raison qu’en séchant, la peinture durcit et devient résistante, comme du plastique ! Les résines acryliques sont en général bien plus résistantes que les résines naturelles donc permettent une facilité d’utilisation et un champ d’exploitation plus important. https://www.youtube.com/watch?v=q7Non8JKbNk
×