Publicidees.com est une entreprise française qui a été lancée en 2005. Leur site internet est traduit en six langues pour étendre son marché le plus possible. Voici quelques-uns des grands annonceurs de Public-Idées: Microsoft, Philips, Adidas, Coca-Cola. Comme dans la plupart des petits et moyens réseaux, les annonceurs ne payent pas de frais d’adhésion pour accéder à la plateforme. Le compte de l’annonceur doit seulement être créditeur en tout temps pour payer les éditeurs (affiliés). Public-idées ont aussi un système (coregistration) d’acquisition d’adresses courriel via un dispositif interactif (sans obligation).
Les missions rémunérées sont les solutions les plus faciles dont vous disposez pour vous faire de l’argent en ligne. Elles ne demandent pas assez de travail de votre part, mais elles ne vous rapportent pas aussi beaucoup d’argent. Ce qui est sûr, elles peuvent vous aider à gagner de quoi payer un nom de domaine et un hébergement web pour lancer un site internet.
PeerFly only has a limited number of products at the moment, but they have tremendous momentum and are growing by leaps and bounds. Their payout rates aren’t spectacular, but everything is upfront and transparent, and affiliate satisfaction is very high. PeerFly is perfect for authentic marketers who want to offer high-quality products to their visitors as opposed to “get rich quick” schemes and opaque offers.
SkimLinks is probably best for bloggers who want to write content around the affiliate link rather than add affiliate links to existing products. SkimLinks offers a lot of tools to compare commission rates and offers in order to customize your content to optimize your income. Once nice aspect of SkimLinks is that it offers lots of products for non-US creators, including popular UK brands like John Lewis and Tesco.

Effiliation.com est un réseau d’affiliation parisien lancé en 1999. Comme beaucoup de réseaux, Effiliation offre un service de créations de bannières dynamiques (image ou Flash) et de pages d’atterrissage (landing pages). Voici quelques-unes de leurs statistiques: 40 millions de clics par mois, 45000 sites internet d’affiliés, 1 milliard d’affichages par mois.


Le principe est simple: on vous demandera d’appeler des numéros surtaxés (mais autorisés par votre forfait) et en échange, votre compte sur le site sera crédité de quelques dizaines de centimes d’euros, que vous pourrez ensuite échanger contre des cheques-cadeaux ou de l’argent sonnant et trébuchant. Un bon moyen de gagner de l’argent extra, surtout si vous êtes jeune.
Évidemment, cet argent demande un peu de travail. Vous devez vous inscrire, faire de jolies photos, mettre un titre et un descriptif qui donne vraiment envie de louer (et qui décrit précisément le lieu)… et publier votre annonce (c’est gratuit!)… Et pour le prix par nuit, je vous recommande de mettre un prix légèrement plus bas que le marché, pour ainsi obtenir vos premières réservations rapidement. De toute façon, vous pouvez retrouver plein d’autres astuces sur mon article complet sur Airbnb, et trouver quelques astuces pour bien mettre en valeur votre logement.
Previously known as Affiliate Window but now officially referred to as “AWIN” after acquiring Zanox a few years ago, this network claims to work with over 13,000 active advertisers and 100,000 publishers (affiliates). Founded in Germany, AWIN’s merchants primarily hail from Europe (especially Great Britain) although the U.S. network is growing rapidly. AWIN is currently active in 11 countries.

Share Results est une entreprise québécoise qui a été lancée en 2004. Leur réseau contient des programmes dans le domaine de l’éducation, de la mode, des agences de rencontre, etc. On dit que Share Results a un excellent service à la clientèle et que les employés sont très expérimentés dans le domaine du marketing. On dit aussi que leur technologie est simple et facile à utiliser.


Avant même qu’internet soit accessible au grand public, qui étaient les marketeurs affiliés? Existaient-ils? Avant l’arrivée du Web, les marketeurs affiliés étaient appelés vendeurs et ces derniers étaient membres des réseaux marketing multiniveaux (MLM – Multi Level Marketing). À l’époque où tout le monde était intéressé par l’idée d’un aspirateur et des produits nettoyants révolutionnaires dans son foyer, les réseaux mercatique étaient très actifs. Ces réseaux étaient formés de vendeurs qui étaient payés à la commission pour les produits qu’ils vendaient. Un vendeur pouvait aussi être récompensé lorsqu’il recrutait de nouveaux vendeurs et que ceux-ci établissaient des ventes du produit ou service en question. Généralement, c’était l’entreprise qui produisait le bien ou le service qui employait les vendeurs.
×