peinture acquarelle peinture acrylique peinture huile pinceau peinture pinceaux acrylique

Ce cas de figure s’est déjà produit avec l’essor de la peinture à l’huile au XVe siècle, qui a permis aux peintres de faire évoluer leur travail grâce à la luminosité, la transparence et à la profondeur plus « réalistes » que ne l’offrait la tempera à l’œuf, celle-ci étant bien trop limitée. A cette période, l’art perdait de son symbolisme religieux typique de l’époque médiévale pour davantage d’émotionnel et de réalisme propre à le Renaissance et à son humanisme. L’artiste de l’époque avait donc besoin d’une peinture plus belle, plus intense et plus maniable permettant plus de possibilité.
Une fois sèche, c’est pour toujours ! L’acrylique est réputée inaltérable et son intensité de couleur est immortalisée lors de la « polymérisation » par simple séchage à l’air : toutes ses molécules de liant se regroupent alors pour former une solide protection et empêcher toute nouvelle dilution. Les travaux à l’acrylique sont ainsi particulièrement stables dans le temps, ne « craquèlent » pas et peuvent être finalisés avec des vernis très différents, mats, satinés, brillants, iridescents, etc.

Samuel Palmer, Bonington, Turner sont les aquarellistes les plus influents. Leur production, cependant s'affranchit des principes de l'« aquarelle pure ». Ils ne dédaignent pas un accent de gouache, des grattages, le masquage des réserves à la cire. Cotman rend des paysages banals monumentaux par le choix du point de vue avec une aquarelle sans gouache ni artifices techniques ; Copley Fielding, aquarelliste prolifique, devient président de la Royal Watercolour Society et formera à l'aquarelle le critique John Ruskin dont l'influence transformera le regard rétrospectif sur l'art britannique37. Ruskin promeut le préraphaélisme dont l'usage de la couleur est un retour à l'enluminure, il discrédite John Constable, aquarelliste sur le tard, et critique avec virulence l'Américain Whistler, qui pratiquent l'un et l'autre une peinture attentive aux effets de lumière, comme les premiers aquarellistes anglais.
Vous serez parfaitement armé pour effectuer toutes les astuces et techniques requises dans l’art de la peinture à l’aquarelle : ajouter des textures, jouer sur les effets de couleur, faire de jolis portraits... Plus rien ne vous arrête dans votre quête du tableau harmonieux et expressif. Retrouvez une large sélection de produits de marque qui ont fait leur preuve parmi les amateurs de l’aquarelle. Une gamme complète de couleurs vous attend, bien entendu. Toutes les teintes les plus populaires, mais aussi les plus originales, pour des compositions toujours plus élaborées. Avec les accessoires utiles pour combiner les couleurs et pour l’application.
Bonjour Gabriela. Il est normal que les couleurs ne couvrent pas le fond pour 2 raisons : il se peut que les couleurs utilisées soient naturellement transparentes, effet accentué par ailleurs par l’ajout du médium si celui-ci est en quantité assez importante ! La transparente et l’opacité sont normalement indiqués sur le tube : voir l’article qui traite du sujet. Merci à vous !
Les mortiers de structures ou pâte de texture permettent d'augmenter le volume de la pâte et donc de créer des empâtements et autres effets de texture. Ils sont constitués de liant acrylique et d'une charge (poudre de pierre ponce, poudre de marbre). On peut fabriquer soi-même sa pâte de texture en mélangeant du liant ou du médium gel à une charge : sable neutre, poudre de marbre, de pierre ponce, de bois, mica, talc, craie.

Vous êtes à présent prêts à peindre. La peinture à l’huile peut en effet être utilisée directement, telle qu’elle sort du tube. Seulement elle est parfois difficile à appliquer car elle se « tire » mal. C’est pourquoi la présence du médium est nécessaire. Il enrichit les couleurs de matière grasse, dès lors celles-ci deviennent fluides, brillantes et consistantes. Le diluant (essence) ne doit servir lors de cette première étape d’apprentissage qu’à nettoyer les pinceaux. Sa dilution avec les médiums est utile pour l’élaboration d’une peinture en plusieurs couches, mais mieux vaut déjà apprendre à maîtriser ses outils avant de compliquer le processus.


Pour protéger la peinture acrylique sèche on utilisera le vernis mate ou le vernis brillant. Tout dépend du rendu qu'on souhaite donné à l'oeuvre. Pour un rendu brillant, on utilisera 2 couches de vernis brillants en laissant d'abord secher la première au moins 6h. Pour un rendu mat, on mettra d'abord une couche de vernis brillant puis une couche de vernis mat pur. Pour obtenir un rendu satiné, on mélangera les deux vernis (mat et brillant).
Vous avez entrepris de vous lancer dans la peinture à l'acrylique ? Vous devrez donc vous procurer le matériel adéquat: tableau, chevalet, pinceaux et bien sûr la peinture à l'acrylique. Tous ces objets sont adaptés en fonction du type de peinture que vous choisissez. L'acrylique se compose d'un mélange de pigments et de résines synthétiques. La peinture à l'acrylique diffère de la peinture à l'huile à bien des niveaux. Chaque type de peinture est dédiés à un style différent. En choisissant la peinture acrylique, vous optez pour un type de travail spécifique. En effet, contrairement à la peinture à l'huile, l'acrylique sèche très rapidement. Par conséquent, elle ne peut pas être retravaillée. Se diluant à l'eau, elle est très solide. Elle est parfaite pour la réalisation d'un travail rapide et spontané. Votre matériel de base se composera d'un coffret de peinture acrylique contenant au minimum les couleurs primaires ainsi que du blanc et éventuellement du noir. Ces couleurs primaires vous permettront de réaliser de nombreuses autres couleurs. Avec un peu d'entraînement, vous obtiendrez une large palette de coloris. Si vous souhaitez disposer immédiatement d'un grand nombre de couleurs, vous pouvez optez pour un coffret de peinture acrylique contenant plus de couleurs. Certains coffrets contiennent aux environs de 48 nuances différentes. De quoi vous permettre de réaliser les oeuvres selon vos envies. La peinture acrylique est moins onéreuse que la peinture à l'huile. Vous trouverez donc des coffrets à des prix abordables. Il ne vous reste plus qu'à trouver un peu d'inspiration pour débuter votre oeuvre d'art.

L'avènement de la peinture à l'huile en Occident a été progressif. Les peintres du Moyen Âge utilisèrent la tempera qu'ils recouvraient parfois d'une couche huileuse protectrice. Au fil des générations, cette couche d'huile s'est progressivement chargée en pigment donnant ce que l'on peut qualifier de premier glacis. On retrouve d'ailleurs dans les tableaux des frères Van Eyck, sous d'innombrables couches de glacis cette sous-couche a tempera. Les panneaux destinés à être peints étaient imprégnés de plusieurs couches de colle et d’enduit, lorsque le bois était imparfait, ce qui était souvent le cas dans les pays du sud (Italie, Espagne) ; ils étaient préalablement marouflés d’une fine toile afin de limiter les effets de dilatation ou de rétraction du bois.

Une création réalisée à la peinture à l’huile est généralement conçue en superposant différentes couches de couleur. Si vous souhaitez, par exemple, peindre un portrait, vous commencerez sans doute avec une couleur d’arrière-plan, sur laquelle vous esquisserez les proportions du portrait à l’aide d’une autre couleur, puis vous ajouterez des couleurs supplémentaires au-dessus pour affiner les détails. Le mode d’interaction de ces couleurs est important et affecte l’aspect final de votre œuvre.
Autre choix, celui des cartons toilés. C’est un carton rigide marouflé d’une toile qui a le mérite d’être résistant, pratique et à très bas prix. C’est un bon compromis car il est plus solide qu’une feuille de papier et moins encombrant qu’un châssis puisqu’il ne fait que quelques millimètres d’épaisseur. Et surtout son prix est vraiment abordable.
Jusqu'au xixe siècle, les peintres prépareront leurs couleurs dans leurs propres ateliers. Les procédés sont issus de l'expérience, relèvent d'un savoir transmis par l'apprentissage dans l'atelier d'un maître, et varient de l'un à l'autre, par le choix des huiles, essences et résines, et les méthodes de préparation et d'application. La formulation varie selon l'usage qu'on en fait. Le précepte gras sur maigre en témoigne : les fonds se peignent avec des mélanges plus riches en résine (maigres), le dessus et notamment les glacis peuvent incorporer plus d'huiles (au sens moderne du terme, grasses). Van Eyck superpose de fines couches transparentes sur un fond clair, et utilise plus de résines que d'huile grasse. Rubens emploie du blanc, opaque, pour les lumières. Léonard de Vinci utilise moins de résines, et peint en couches très fines de pâte lisse et opaque. Titien abandonne les résines, sauf pour les glacis, peint opaque, revient sur ses peintures après des mois de séchage. Watteau peint plus rapidement, avec beaucoup de siccatifs, d'où un noircissement progressif des tableaux. Cette tendance s'amplifie au xixe siècle9. « Le peintre du xixe siècle, connaissant mal son métier, est à la merci d'une industrie aux règles encore non définies10 ».
Nous devons notamment cet héritage à Jan van Eyck, peintre flamand, qui a porté cette technique à la perfection au XIVe siècle. Mais cette technique, principalement composée de pigments et d’huile, trouve ses racines plus loin, vers le VIIe siècle, à en juger par des peintures retrouvées dans des grottes afghanes. De nombreux grands peintres l’ont rapidement adoptée parmi lesquels Rembrandt, Van Gogh ou encore Matisse.
La peinture à l’huile prend énormément de temps pour le séchage. Cela dure plusieurs jours. Certains considèrent cela comme étant un problème. Cependant, d’un point de vue artistique, cela constitue un énorme atout. En effet, cette attente permet de perfectionner l’œuvre. S’il existe des retouches à effectuer, il n’est jamais trop tard tant que la peinture n’est pas sèche. Le peintre aura également tout son temps pour travailler sur le mélange de ses couleurs.
Manet Tous les produits Manet Pinceaux Manet pour l'huile et l'acrylique Pinceaux Manet pour l'aquarelle Pochettes de pinceaux voyage Maped Tous les produits Maped Dessin Maped Arts Graphiques de Maped Découpe, Collage et Montage Produits scolaires Molotow Tous les produits Molotow Aquarelle Molotow Peintures acryliques aérosols Arts Graphiques Molotow Feutres et marqueurs à l'unité Molotow Sets de feutres et marqueurs Nielsen Tous les produits Nielsen Adhésifs Nielsen Encadrement Nielsen Old Holland Tous les produits Peinture Pébéo Tous les produits Pébéo Supports Pébéo Peinture Pébéo Médiums, additifs et entretien Pébéo Mixed Media - Pébéo Pinceaux Pébéo Arts Graphiques de Pébéo Céramique, Modelage et Sculpture - Pébéo Loisirs créatifs de Pébéo Posca Tous les produits Posca Porte-mines et mines Calligraphie Posca Feutres et marqueurs à l'unité Posca Sets de feutres et marqueurs Couleurs pour soie de Posca Raphaël Tous les produits Raphaël Autres produits Raphaël Pinceaux plats pour l'huile et l'acrylique Pinceaux ronds pour l'huile et l'acrylique Pinceaux spéciaux pour l'huile et l'acrylique Sets de pinceaux pour l'huile et l'acrylique Pinceaux pour l'aquarelle Autres pinceaux Raphaël
L’avantage avec les peintures acryliques c’est qu’elles s’appliquent sur tout support. Bois, papier, carton, textile, plastique, aggloméré, métaux, ciment, etc… La seule condition c’est que cette surface ne doit être ni trop grasse ni trop lisse. Il faut donc bien laver votre support au préalable et la poncer avec du papier de verre si besoin afin de la rendre plus poreuse. Faîtes l’expérience en peignant sur du verre par exemple, la couleur va tenir mais en grattant un peu la peinture ne résiste pas.
Bien que des toiles pour aquarelle soient vendues depuis quelques années15, le papier est le support usuel de l'aquarelle. Il doit pouvoir résister à une forte humidité16. Il est peu collé, surtout en surface. Il doit être perméable, afin de résister aux lavages et aux enlevages17. S'il n'est pas collé, il faut passer les couleurs rapidement, et chaque touche est définitive.
Par définition, peindre alla prima signifie peindre en seule séance, réaliser une œuvre en une seule fois. « Peindre dans le frais » selon l’expression. Contrairement à la technique traditionnelle, les étapes de l’ébauche et des glacis sont supprimées, le dessin préparatoire est une option, et les couleurs sont appliquées en une couche unique et fraiche. En clair, il suffit de prendre sa palette, ses pinceaux et sa toile et de se lancer ! Cependant, pour réussir il faut de l’assurance dans ses gestes et savoir où l’on va.

Les liants sont la plupart du temps des mélanges, comprenant principalement des polysaccharides, autrefois la gomme adragante, depuis longtemps plutôt la gomme arabique (PRV1). On ajoute du sucre candi ou du miel pour améliorer la fluidité de la matière humide, surtout dans l'aquarelle en tubes (VTT), de la glycérine pour donner un aspect mat (Béguin 1990). Le liant reste soluble dans l'eau après séchage, contrairement au liant protidique de l'encre de Chine et similaires utilisés comme l'aquarelle en lavis.


Bonjour Jean, merci pour votre commentaire. La peinture à l’huile peut être utilisée fraiche sur la palette pendant près de 24h, et sans jamais créer de grumeaux, y compris en mélange avec les médiums et diluants, bien au contraire. Par conséquent, le problème vient très certainement des produits utilisés. La marque que vous mentionnez, est-ce SENNELIER ? Si c’est le cas, étant donné que les produits de ce fabriquant sont de bonne qualité, peut-être que votre matériel est trop ancien, ou bien, j’ose poser la question, êtes-vous sur que vos tubes sont bien de la peinture à l’huile ? Sennelier propose des tubes acryliques assez similaires visuellement. Merci à vous

For sweet-toothed gourmets, our florists have transformed these delicious sweets into flowers! This original composition is composed of Haribo Smurf and Strawberry Tagada sticks, Chupa Chups lollipops, crunchy Mentos and mini Mars, Bounty and Snickers chocolate bars. Filled with the sweets of our childhood, this composition will delight every generation!


Les toiles sur châssis prêtes-à-l ’emploi sont proposées en général en toile de lin ou en coton. Le lin est plus cher mais bien plus résistant, c’est la meilleure qualité. En revanche le coton a tendance à se détendre plus facilement mais son prix est moins élevé… Un bon choix qualité/prix se porte donc sur les mixtes, les toiles fabriquées dans un mélange de lin et de coton. Autrement, les toiles en polyester sont également disponibles, c’est une fibre synthétique offrant un bon rendu.
Dans l’art, il n’y a rien de plus passionnant que de se laisser emporter par son imagination vers d’infinies possibilités. Et c’est ce que la peinture acrylique vous offre, c’est ce que nous vous offrons dans les vidéos que nous proposons. Dans cette catégorie, apprenez avec nous comment débuter votre peinture acrylique et devenir petit à petit un vrai professionnel.
Les Impressionnistes, et la peinture moderne par la suite, abandonne le traditionnel procédé par couches superposées pour une technique plus spontanée et directe, considérée autrefois comme pochade, dite alla prima - autrement dit, peindre en une seule séance, sans séchage entre les couches. Ces courants n'ont cessé d'explorer les limites de la peinture à l'huile.

La peinture à l'huile a supplanté la technique de la tempera à la fin du Moyen Âge ; les primitifs flamands en ont généralisé l'usage, qui s'est ensuite répandu en Occident. À partir du xviie siècle, les artistes se répartissent entre deux approches : la superposition de couches transparentes ou glacis, et le travail en pâtes opaques. Au fil des époques, la technique de la peinture à l'huile a connu des changements considérables, liés aux progrès techniques et aux évolutions esthétiques. La peinture d'un seul coup, alla prima, autrefois caractéristique des pochades, a supplanté la lente superposition de couches transparentes.

L’huile est particulièrement résistante au temps qui passe. On comprend ainsi pourquoi des œuvres ont été retrouvées des siècles plus tard avec une couleur et une lumière toujours intactes ! En achetant une huile, vous serez ravi par sa longévité et pourrez fièrement exposer votre acquisition sur la durée. Bien que les peintures à l’huile soient plus chères que les peintures acryliques, cette technique picturale ancienne a fait naître bien des chefs-d’œuvre !
Recommandée pour les peintres qui font leurs premiers pas en aquarelle, elle offre un excellent rapport qualité/prix. Grâce à la peinture aquarelle Van Gogh, vous obtiendrez un rendu impeccable. Elle se particularise surtout par sa diversité de couleurs, notamment le blanc de chine, le jaune Naples, le jaune azo clair, le vermillon, l’outremer foncé, l’indigo, etc. Les pigments de ces couleurs ne contiennent pas de métaux lourds. Ce qui favorise l’application de la peinture et l’obtention d’un bon rendement. De même, ces différentes couleurs sont compatibles et se mélangent facilement. Elles préservent également pendant longtemps leurs viscosités, même après de grandes dilutions. Après séchage, elles deviennent vives et brillantes. En utilisant cette peinture, vous obtenez des nuances délicates, qui conduisent à un résultat satisfaisant.
La technique a ensuite évolué, dès la fin de la Renaissance, les peintres commençant à expérimenter la pâte afin d'accentuer les lumières en leur donnant par exemple plus d'épaisseur. Ce procédé devint général et de nouvelles techniques sont nées : peinture en pleine pâte, à la touche, par touches séparées, avec ou sans ébauche préparatoire. Les peintres baroques (Rubens, Van Dyck) puis rococo (Boucher, Fragonard) et les Romantiques (Delacroix, Géricault) ont su exploiter avec brio cette écriture enlevée qui s'oppose à une manière plus lisse et « léchée » de traiter le sujet (peinture néo-classique, style pompier, surréalistes). La peinture à l'huile a la particularité de permettre les deux approches, entre autres.

Les godets (ou demi-godet) proposent une aquarelle sèche, qu’il faut préalablement humidifier. La nuance est donc préparée avec un peu plus d’aléas, et si possible sans « polluer » les demi-godets qu’on utilise. Mais les aquarelles en godets sont plus faciles à transporter et également plus économiques. Les coffrets avec palette intégrée forment un ensemble compact, à emporter partout. Le godet est le meilleur copain des carnets de voyage. 
Les pigments sont les mêmes dans les deux techniques. Les pigments déterminent la couleur, l'intensité, la résistance à la lumière, le pouvoir couvrant, la transparence. Ils sont d'origine naturelle (végétale, minérale, ou animale) ou synthétique (chimique, métallique...). Le niveau de broyage de ces pigments détermine la qualité de la peinture et sa finesse. Les pigments à l'état pur sont des particules poudreuses impossibles à fixer en l'état.
Aujourd’hui encore une des techniques les plus utilisées, la peinture à l’huile permet à de nombreux artistes de KAZoART de s’exprimer dans des œuvres aussi originales que variées, qu’elles soient abstraites ou figuratives. Les immenses possibilités offertes par l’huile sont encore bien loin d’être épuisées, et pourtant, l’histoire de cette technique remonte à loin.
Ensuite, pour le choix des pinceaux huile et acrylique, vient  ensuite celui de la forme de l’instrument. C’est à la convenance de chacun et au résultat attendu qu’il faut effectuer son choix : on trouvera des pinceaux de forme biseautée ; des pinceaux en langue de chat, en éventail ; ceux à queue de morue ; ou à forme de traceur, parfait pour s’attaquer aux détails. En fait, l’astuce est que chaque forme de pinceau est adaptée à un emploi bien particulier. Les pinceaux à morue sont par exemple recommandés pour vernir et lisser, du fait de leur aspect qui rappelle celui de la brosse.
Dans l’art, il n’y a rien de plus passionnant que de se laisser emporter par son imagination vers d’infinies possibilités. Et c’est ce que la peinture acrylique vous offre, c’est ce que nous vous offrons dans les vidéos que nous proposons. Dans cette catégorie, apprenez avec nous comment débuter votre peinture acrylique et devenir petit à petit un vrai professionnel.
Depuis les années 60, les peintres qui ont utilisé l’acrylique pour leurs toiles sont nombreux, notamment dans le domaine de l’abstrait. On compte parmi eux Morris Louis, qui fut l’un des premiers à utiliser les peintures de la marque Magna pour ses peintures les plus colorées, comme « Alpha-Pi » (1960) ou « Beta-Lambda » (1961). D’autres peintres comme Barnett Newman, Kenneth Nolan ou Larry Poons, avec « Sunnyside Switch » (1963)ont joué un rôle important. De célèbres expressionnistes abstraits l’ont utilisée, comme Mark Rothko, Robert Motherwell ou Helen Frankenthaler, ainsi que des surréalistes tels que Max Ernst ou Joan Miro : « Personnage devant le soleil » (1968). https://www.youtube.com/watch?v=hPAMfoyawVg
×