peinture acquarelle peinture acrylique peinture huile pinceau peinture pinceaux acrylique

Droit d'auteur : les textes sont disponibles sous licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions ; d’autres conditions peuvent s’appliquer. Voyez les conditions d’utilisation pour plus de détails, ainsi que les crédits graphiques. En cas de réutilisation des textes de cette page, voyez comment citer les auteurs et mentionner la licence.
La technique dans le mouillé impose l'humidification préalable du support. Elle permet à l'artiste d'obtenir des surfaces aux couleurs très intenses, de faire fusionner les couleurs et d'effectuer des retraits de peinture sans abîmer le support. Les effets sont nombreux : fondus, dégradés, camaïeux, etc. Son apprentissage est long, car il nécessite une bonne maîtrise du cycle de l'eau sur le papier. C'est en effet le degré d'humidité du papier qui dicte au peintre le moment le plus opportun pour intervenir 13.
Ces deux sortes de pinceaux sont les meilleurs pour les lavis et les techniques fluides telle que l’aquarelle. Mais il est tout à fait possible d’utiliser également n’importe quel pinceau à poils souples. Même synthétiques. Ceux-là seront moins doux mais plus nerveux, donc tout dépend de la manière dont vous travaillez. Il faut essayer pour connaître!
Puis, une fois que votre peinture a de nouveau pris le temps de durcir pendant 2 ou 3 semaines, vous pouvez à présent appliquer les glacis. Un glacis est le propre de la peinture à l’huile et c’est ce qui lui confère toute la noblesse et la profondeur de ses tons. Ce qui était autrefois un indispensable du métier et aujourd’hui peu maîtrisé et même peu connu des artistes, même professionnels.
Vous remarquerez également que la densité des poils est sujette à la densité de la peinture. Si la peinture est très liquide, une brosse drue avec beaucoup de poils permet de prendre plus de produit et de ne pas former de gouttes. Au contraire, si la peinture est très épaisse, il vaut mieux utiliser une brosse moins fournie afin de bien travailler le produit.

L’acrylique a été créée et commercialisée pour la première en 1958 aux Etats-Unis. C’est une résine plastique synthétique issue de la distillation de produits pétroliers. La peinture acrylique est donc en vérité une peinture « à base » de résine acrylique. C’est pour cette raison qu’en séchant, la peinture durcit et devient résistante, comme du plastique !

Bonjour Lucien, vous avez raison d’être curieux c’est de cette manière que l’on apprend. Attention cependant de bien comprendre. On ne peut pas être « pour ou contre » le gras sur maigre puisque c’est un phénomène physique naturel ; car si on laisse la surface durcir plus rapidement que la profondeur, au moindre mouvement la surface va se craqueler. Le respect de cette règle est primordial pour éviter les craquelures.
Découvrez également les pinceaux acrylique Raphaël Kaërell.  Avec ses poils synthétiques orange, ce pinceau convient idéalement pour l'application de couleur diluée. Bien que ses poils synthétiques n'offrent pas la même capacité de rétention que des poils naturels, les fibres sont résistantes, souples et nerveuses. La pointe est fine, convenant à un style en douceur, pour des petites touches de couleurs, un décor fin. Label Art vous propose les pinceaux Kaërell dans les gommaes suivantes :
Sur pinceau-peinture.fr, vous trouverez nos gammes de pinceaux aquarelle en poils naturels ainsi que nos pinceaux synthétiques aquarelle, d’une qualité exceptionnelle. Le pinceau aquarelle peut être muni de poil Kolinsky, de martre rouge ou encore en poil de petit-gris. Ces poils possèdent une excellente absorption et donc d’une grande utilité pour le travail de la peinture aquarelle. Le pinceau synthétique pour aquarelle possède certes une trempe moins forte, mais sa robustesse et sa conservation sont aussi performantes que les pinceaux aquarelle naturels.
Vasari attribue au peintre flamand Jan van Eyck (1390-1441) l'invention de la peinture à l’huile4, suivi par de nombreux auteurs5. Il est certain que le procédé existait avant lui. Le moine Theophilus Presbyter mentionne ses difficultés au xie siècle. Van Eyck l'a perfectionné associant des résines transparentes, durables et souples, à l'huile, entraînant son adoption générale6. Ce procédé a permis d'utiliser l'huile pour des commandes pérennes, et plus tard de peindre sur châssis et non plus sur panneau7. Il est vraisemblable que le modèle oriental des laques chinoises ait influencé les artistes européens8
Commencer une nouvelle pratique artistique est passionnant, amusant, mais parfois quelque peu impressionnant. Car bien que la découverte soit enrichissante, on ne sait pas toujours comment se lancer ni avec quoi… Ce blog contient toutes sortes d’articles destinés à un public plus ou moins averti, mais j’ai réalisé qu’il y manquait peut-être la base même : Comment débuter ?? 

La peinture acrylique est le résultat d’un mélange de pigment, de résine acrylique et d’eau, tout simplement. La résine étant le liant et l’eau le diluant. Il est assez facile de la fabriquer soi-même puisque les pigments et les liants acryliques se trouvent dans tous les commerces spécialisés, il suffit simplement d’ajouter de l’eau dans une quantité que vous déterminerez vous-même selon la consistance souhaitée. Et voilà, votre peinture est faite ! https://www.youtube.com/watch?v=U4w9mfrnfvU
×