peinture acquarelle peinture acrylique peinture huile pinceau peinture pinceaux acrylique

La peinture acrylique est constituée de pigments et de liant à base d'eau et de résine. Facilement diluable à l'eau ou mélangeable avec d'autres couleurs, l'acrylique sèche très vite. Il est donc impossible de revenir dessus une fois celle-ci complètement sèche. Elle est résistante à l'eau et au temps et ne jaunit pas. La peinture acrylique pas chère que vous pouvez acheter chez Creavea existe en une multitude de couleurs variées, brillantes ou mates, fluos, métallisées, avec ou sans effet. Vous pouvez les appliquer sur des supports très divers comme sur un châssis classique pour faire un tableau, une boîte en bois ou en papier mâché, des supports à décorer en médium ou bien aussi sur le plastique et le carton. Avec tous ces tubes de peinture acrylique, la peinture acrylique sur bois, sur toile où même la peinture abstraite deviendra à la fois facile et économique !
Au début du XXe siècle, les premières couleurs de synthèse furent obtenues sur une base d’huile. Il faudra attendre le milieu des années 50 pour que l’acrylique adopte définitivement l’eau comme diluant. Elle reprend ainsi le principe des peintures à la caséine, stables une fois sèches, qui étaient déjà en usage dans… la Rome antique. Aujourd’hui, les acryliques actuelles offrent à la fois intensité chromatique
Pour avoir une couleur intense et pure pour n’importe quelle teinte, il faut dédier un pinceau à chaque couleur et jongler entre tous les outils en évitant de les mélanger. Par exemple, le pinceau noir va rester dans les teintes qui sont très foncées. Le pinceau blanc va être utilisé uniquement pour les teintes plus claires. Et le gris restera dans les teintes intermédiaires. Pour rajouter une autre teinte, il faut prendre un quatrième pinceau.
Si vous disposez d’un budget limité, il est sans doute préférable de vous tourner vers des pinceaux synthétiques. Ils peuvent être doux ou rigides. Les pinceaux doux conviennent très bien aux couleurs aquarelles, tandis que les pinceaux rigides conviennent mieux aux couleurs à l’huile. Les pinceaux synthétiques ont en général une excellente pointe et ont une très bonne capacité de charge de la couleur. Winsor & Newton propose une large gamme de pinceaux synthétiques, notamment les pinceaux Monarch, les pinceaux Cotman et les pinceaux Galeria.
•    Les meilleurs pinceaux en soies de porc possèdent des poils très rigides et de nombreux poil pour charger davantage de couleur, ils sont extrêmement résistants, ce qui permet aux pinceaux de leurs angles et leur forme pendant plus longtemps. Les pinceaux pour peinture à l’huile Artists’ de Winsor & Newton sont les pinceaux en soies de porc, qui proposent la meilleure qualité qui soit.

La peinture à l’aquarelle est une technique très fine de la méthode picturale. Ce n’est donc pas vraiment un hasard si les pigments qui servent à faire l’aquarelle sont broyés très finement. L’objectif avec l’aquarelle est de produire une peinture diluable à l’eau et d’une transparence plus marquée, à l’opposée de la peinture gouache qui, elle, est plutôt opaque. Aussi, pour des rendus légers, fluides, et laissant apparaître le fond blanc du support papier utilisé, il n’y a pas mieux que l’aquarelle. Cette technique est également très appropriée pour la réalisation de glacis et d’ombres en tout genre.

Pour protéger la peinture acrylique sèche on utilisera le vernis mate ou le vernis brillant. Tout dépend du rendu qu'on souhaite donné à l'oeuvre. Pour un rendu brillant, on utilisera 2 couches de vernis brillants en laissant d'abord secher la première au moins 6h. Pour un rendu mat, on mettra d'abord une couche de vernis brillant puis une couche de vernis mat pur. Pour obtenir un rendu satiné, on mélangera les deux vernis (mat et brillant).
Pour vous qui voulez vous lancer dans cet art passionnant, nous avons élaboré des cours en lignes ayant comme supports des vidéos. Chaque vidéo s’accompagne d’un petit résumé. Cependant, ce n’est qu’un extrait. Afin de découvrir l’ensemble, nous vous invitons à passer en mode abonnement. Une fois l’abonné, vous pouvez tout de suite commencer à suivre les cours et devenir vite un professionnel.
Au Mexique elle avait été inventée vers 19502. Des chimistes de l'Institut National Polytechnique de Mexico, en collaboration avec les maîtres peintres muralistes mexicains, l'ont mise au point lors de la réalisation des fresques sur les façades de l'université de Mexico. Les écrits de David Alfaro Siqueiros (peintre-muraliste mexicain) : « L'art et la Révolution », racontent dans le détail la mise au point de cette technique picturale mise sur le marché en 1950.
Découvrez également les pinceaux acrylique Raphaël Kaërell.  Avec ses poils synthétiques orange, ce pinceau convient idéalement pour l'application de couleur diluée. Bien que ses poils synthétiques n'offrent pas la même capacité de rétention que des poils naturels, les fibres sont résistantes, souples et nerveuses. La pointe est fine, convenant à un style en douceur, pour des petites touches de couleurs, un décor fin. Label Art vous propose les pinceaux Kaërell dans les gommaes suivantes :

Samuel Palmer, Bonington, Turner sont les aquarellistes les plus influents. Leur production, cependant s'affranchit des principes de l'« aquarelle pure ». Ils ne dédaignent pas un accent de gouache, des grattages, le masquage des réserves à la cire. Cotman rend des paysages banals monumentaux par le choix du point de vue avec une aquarelle sans gouache ni artifices techniques ; Copley Fielding, aquarelliste prolifique, devient président de la Royal Watercolour Society et formera à l'aquarelle le critique John Ruskin dont l'influence transformera le regard rétrospectif sur l'art britannique37. Ruskin promeut le préraphaélisme dont l'usage de la couleur est un retour à l'enluminure, il discrédite John Constable, aquarelliste sur le tard, et critique avec virulence l'Américain Whistler, qui pratiquent l'un et l'autre une peinture attentive aux effets de lumière, comme les premiers aquarellistes anglais.


Au début du XXe siècle, les premières couleurs de synthèse furent obtenues sur une base d’huile. Il faudra attendre le milieu des années 50 pour que l’acrylique adopte définitivement l’eau comme diluant. Elle reprend ainsi le principe des peintures à la caséine, stables une fois sèches, qui étaient déjà en usage dans… la Rome antique. Aujourd’hui, les acryliques actuelles offrent à la fois intensité chromatique

Si l’usage de couleurs diluées à l’eau remonte à l’Égypte ancienne, on considère que c’est la Renaissance qui a vu éclore l’aquarelle, du moins comme technique en tant que telle. L’aquarelle est d’abord utilisée pour des travaux préparatoires en vue d’une oeuvre plus ambitieuse, à l’huile par exemple. Elle a fonction d’esquisse colorée et non d’oeuvre par elle même.


On utilise souvent les toiles pour artistes sur châssis, comme pour l’huile. Une toile supportera les utilisations classiques et les effets de textures des adjuvants. Si vous voulez aborder le volume, les pâtes épaisses par exemple, préférez un support rigide, comme du bois medium ou équivalent, qui sera d’abord apprêté soigneusement. Les papiers pour aquarelle sont également un excellent support, en recherchant un grain fin, voire lisse.
J’ai une question qui me taraude… En peinture à l’huile, j’utilise un medium à peindre que je fabrique moi-même à base d’huile et de white spirit. Afin de respecter le principe du gras sur maigre, ma couche de fond est faite de peinture à l’huile qui sort du tube dilué avec du white-spirit ( très maigre )/ ma première couche est faite de peinture à l’huile qui sort du tube + mon medium composé de 75% de white-spirit et 25% d’huile de lin ( maigre ) / ma deuxième couche est faite avec ma peinture à l’huile qui sort du tube + mon médium composé de 50% de white et 50 d’huile de lin ( gras ) / ma 3ème couche est faite de peinture à l’huile + mon medium composé de 25% de white et de 75% d’huile de lin ( très gras ) / pour finir, les couches suivante sont faites avec de la peinture à l’huile qui sort du tube + d’un médium composé de 100% d’huile de lin ( très très gras).
Sans pratiques, tout ce qu’on explique dans les cours n’est rien et ne peut être utilisé. Voilà pourquoi, nous réservons quelques démonstrations comme la peinture d’un coucher de soleil à l’acrylique par exemple ou encore peindre la peau à l’acrylique. Vous aurez l’embarras du choix. Peindre l’écorce d’un arbre vous apprend à bien utiliser vos pinceaux sur un arbre pour en faire une œuvre d’art.
Du point de vue du nettoyage des pinceaux en soie, il faudra d’abord identifier la peinture avec laquelle ces outils sont employés. Si c’est de l’acrylique dont il est question, l’essence de térébenthine peut faire l’affaire pour un décapage complet des résidus de peinture. Lorsqu’il s’agit de la peinture à l’huile, on a l’habitude de laisser les pinceaux reposer quelques minutes dans de l’huile de lin, pour ensuite les rincer doucement, mais très convenablement.
L'avènement de la peinture à l'huile en Occident a été progressif. Les peintres du Moyen Âge utilisèrent la tempera qu'ils recouvraient parfois d'une couche huileuse protectrice. Au fil des générations, cette couche d'huile s'est progressivement chargée en pigment donnant ce que l'on peut qualifier de premier glacis. On retrouve d'ailleurs dans les tableaux des frères Van Eyck, sous d'innombrables couches de glacis cette sous-couche a tempera. Les panneaux destinés à être peints étaient imprégnés de plusieurs couches de colle et d’enduit, lorsque le bois était imparfait, ce qui était souvent le cas dans les pays du sud (Italie, Espagne) ; ils étaient préalablement marouflés d’une fine toile afin de limiter les effets de dilatation ou de rétraction du bois.
Les peintures acryliques contenant des COV ne le sont qu'à raison d'un faible taux, compris entre 5 et 20 %, un taux inférieur à la moyenne recommandée par les normes. Elles peuvent donc recevoir la norme NF environnement. Certaines peintures acryliques bénéficient également de l'Écolabel Européen, un label écologique garantissant une teneur en solvants limitée et l'absence de métaux lourds (plomb, arsenic, mercure, cadmium, etc.)
En ce qui concerne la palette, les fabricants vous en proposent des très belles en bois vernis par exemple. Mais comme il est recommandé d’avoir toujours une palette propre, mieux vaut utiliser des palettes jetables, sinon il vous faudra les nettoyer après chaque séance. Des blocs de papier spécial existent, sinon des assiettes en plastiques (recyclable bien sur !) font très bien l’affaire…
On peut améliorer la consistance de la pâte par l'ajout de médiums à peindre, eux-mêmes fabriqués à partir du liant (huile) et de solvant (essence) auxquels on rajoute, éventuellement, pour améliorer la souplesse du film, une résine. Le médium rend la matière plus malléable et donc plus facile à étaler. La présence de résines ne change pas la dénomination courante de peinture à l'huile13.
Au xixe siècle sont apparues les premières couleurs industrielles, présentées dans des vessies de porc puis dans des tubes de peinture souple à partir de 1841. Aujourd'hui, la fabrication des couleurs à l'huile est principalement industrielle (Lefranc et Bourgeois, Sennelier, Winsor et Newton, Talens). Quelques fabricants ont gardé ou repris des manières traditionnelles afin de produire des couleurs plus proches de celles d'autrefois (Leroux, Blockx, Old Holland, Isaro, Michael Harding).

Un tableau peint à l’huile est forcément brillant par nature car c’est la présence de l’huile qui crée cet effet. Vouloir une peinture à l’huile mate est contre-nature. C’est possible mais vous perdrez toutes les qualités esthétiques propres à cette technique. Certaines couleurs vont briller plus que d’autres, afin d’uniformiser le rendu l’application d’un vernis à retoucher suffit une fois l’œuvre terminée.
Elles sont en général effectuées au rouleau. Les pinceaux ronds pointus permettent de faire des découpes précises au niveau des plafonds et des angles. Lorsqu’il s’agit de peindre l’arrière des radiateurs, les pinceaux plats, dont une partie du manche est légèrement courbé sont recommandés. Ils ont été conçus pour accéder aux zones peu accessibles.
Dans cette catégorie, nous vous proposons de nous suivre afin de découvrir toutes les techniques anciennes mais qui s’utilisent encore très bien de nos jours. Après chaque travail, il est nécessaire de nettoyer les pinceaux. Cela ne se fait pas n’importe comment mais de manière très pointilleuse. C’est pour cette raison que nous avons choisi de donner une place importante au nettoyage des ces petits outils. Bien sûr, ce que vous voyez quand vous allez cliquer sur la page « cours de nettoyage des pinceaux », n’est qu’un avant-goût de l’ensemble. Quand une bosse apparait sur votre peinture, elle commence à vieillir. Par conséquent, nous avons pensé à faire l’enregistrement d’un cours qui vous aidera à résorber une bosse sur la toile. Les « Bons procédés à l’huile » est un cours où vous découvrirez les différents types de peinture. La maîtrise du dégradé à l’huile et celle du blanc est aussi démontrée par des professionnels dans les catégories. Après le visionnage de ces vidéos, vous pouvez commencer à vous mettre au travail.
Our florists put all their skill and passion for their art into composing this gorgeous seasonal bouquet: Soft pink 'Kiwi' roses mingle beautifully with delicate indigo blue double lisianthus, white alstroemerias, fragrant freesias, 'Paco' violet calla lilies and dianthus. We're sure you'll love this wonderfully harmonious composition, in gorgeous shades of blue, indigo and creamy white.
Vasari attribue au peintre flamand Jan van Eyck (1390-1441) l'invention de la peinture à l’huile4, suivi par de nombreux auteurs5. Il est certain que le procédé existait avant lui. Le moine Theophilus Presbyter mentionne ses difficultés au xie siècle. Van Eyck l'a perfectionné associant des résines transparentes, durables et souples, à l'huile, entraînant son adoption générale6. Ce procédé a permis d'utiliser l'huile pour des commandes pérennes, et plus tard de peindre sur châssis et non plus sur panneau7. Il est vraisemblable que le modèle oriental des laques chinoises ait influencé les artistes européens8
This pretty bouquet brings together all our favourite scented flowers of the season: delicate alstromerias, sweet-scented white freesias and gorgeoust blue lisianthus blend beautifully with these generous pale pink roses. With a handful of deliciously fragrant white carnations and elegant calla lilies, this charming bouquet is guaranteed to please...
Dans cette catégorie, nous vous proposons de nous suivre afin de découvrir toutes les techniques anciennes mais qui s’utilisent encore très bien de nos jours. Après chaque travail, il est nécessaire de nettoyer les pinceaux. Cela ne se fait pas n’importe comment mais de manière très pointilleuse. C’est pour cette raison que nous avons choisi de donner une place importante au nettoyage des ces petits outils. Bien sûr, ce que vous voyez quand vous allez cliquer sur la page « cours de nettoyage des pinceaux », n’est qu’un avant-goût de l’ensemble. Quand une bosse apparait sur votre peinture, elle commence à vieillir. Par conséquent, nous avons pensé à faire l’enregistrement d’un cours qui vous aidera à résorber une bosse sur la toile. Les « Bons procédés à l’huile » est un cours où vous découvrirez les différents types de peinture. La maîtrise du dégradé à l’huile et celle du blanc est aussi démontrée par des professionnels dans les catégories. Après le visionnage de ces vidéos, vous pouvez commencer à vous mettre au travail.
La composition de l'aquarelle en godet et en tube est presque la même. L'aquarelle en tube peut comporter plus de miel afin que le produit reste plastique plus longtemps (VTT). Il est possible de remplir les godets vidés avec des tubes, moins onéreux, la pâte durcira en séchant. Il est cependant recommandé de procéder en plusieurs couches[réf. souhaitée]. Si la peinture d'un tube a séché, on peut découper l'enveloppe et utiliser le contenu comme de l'aquarelle en godets4.
Les peintures acryliques contenant des COV ne le sont qu'à raison d'un faible taux, compris entre 5 et 20 %, un taux inférieur à la moyenne recommandée par les normes. Elles peuvent donc recevoir la norme NF environnement. Certaines peintures acryliques bénéficient également de l'Écolabel Européen, un label écologique garantissant une teneur en solvants limitée et l'absence de métaux lourds (plomb, arsenic, mercure, cadmium, etc.)
L’aquarelle Rembrandt est un outil indispensable pour les aquarellistes professionnels. Elle fait l’unanimité chez ces derniers, surtout pour ses caractéristiques uniques. En effet, elle a un grand degré de résistance à la lumière, ses couleurs sont intenses et pures et elle offre une transparence optimale. Fabriquée à base de pigments extrêmement fins et d’une bonne qualité de gomme arabique, cette aquarelle propose des couleurs qui peuvent être diluées à l’eau. Ces couleurs peuvent également être mélangées. Ainsi, vous pourrez superposer les couches de peinture afin d’obtenir un rendu unique et appréciable. Également, cette aquarelle s’adapte à n’importe quel support, pourvu qu’il soit assez épais.
×