peinture acquarelle peinture acrylique peinture huile pinceau peinture pinceaux acrylique

application architecture art artiste avenir carte concept couleur couleurs design dessin environnement Facebook featured Food google histoire illustration Inde innovation insolite instagram intelligence artificielle japon jeu kickstarter livre marketing mode monde musique original peinture photo photographie planète pub réalité augmentée science shopping Technologie vidéo ville viméo voyage
Les plus grands noms de fabricants de pinceaux de peinture se trouvent sur pinceau-peinture.fr. La marque Raphaël est très réputée pour la conception de pinceaux aquarelle, mais également pour les pinceaux pour acrylique et pour la peinture à l’huile. Le pinceau Raphaël est le gage d’un travail de peinture d’exception. Découvrez ou redécouvrez le savoir-faire et la qualité des marques Léonard, Da Vinci ou encore Isabey, dont la fabrication unique de leurs pinceaux de peinture vous garantit un pinceau d’exception pour vos prochaines œuvres picturales.
L’aspect couvrant vous permet de superposer des couches de plus en plus détaillées et de travailler par touches épaisses. Si vous travaillez dans l’humide, vous obtiendrez certains effets (diffusion ou dispersion) se rapprochant de l’aquarelle et du lavis. Le mélange de ces lavis avec d’autres parties traitées d’une couleur pleine, donnent des contrastes saisissants.
Choisissez vos peintures. Avant même d'envisager de peindre, vous devez acheter des tubes de peinture à l'huile. Il existe des dizaines de marques de peinture à l'huile sur le marché, ne regardez pas trop les prix et n'achetez pas le moins cher. Acheter à bas prix signifie souvent du matériel de mauvaise qualité, ce qui rendra votre peinture difficile, fastidieuse et frustrante. Payez quelques euros de plus et vos peintures vous donneront satisfaction, nécessitant une couche au lieu de deux ou trois pour obtenir le même résultat, se mélangeant plus facilement avec d'autres couleurs et donnant plus de dynamisme à la peinture.
Un flacon d’huile également. Ainsi vous êtes équipés pour travailler gras sur maigre. L’huile de lin est celle qui sèche le plus rapidement mais étant donné sa teinte naturelle ambrée, elle a tendance à jaunir un peu les couleurs. Les huiles d’oreillette et de carthame ne modifient pas la teinte mais sont moins siccatives que l’huile de lin. Pour vous aider à les choisir et en savoir d'avantage, cliquez ici pour lire l'article.

La matière de la brosse choisie est importante selon la peinture que vous souhaitez appliquer dessus. Les pinceaux en soie naturelle à l’aspect blanchâtre sont utiles pour les revêtements composés de solvants de par leur résistance. Quant aux pinceaux en nylon (synthétiques), nous vous les conseillons pour la peinture acrylique, puisque cette matière a l’avantage de ne pas retenir l’eau.


Officiellement cette technique a été créée par les frères Van Eyck au XVe siècle. Cette « invention » crée toutefois la polémique car la technique à l’huile n’a cessé d’évoluer au fil du temps, il est donc assez difficile de donner une date précise. En vérité ce n’est pas la technique à l’huile qu’ils ont inventé, mais une « nouvelle peinture à l’huile », nouvelle dans son procédé et dans sa manière de l’utiliser.
 Si vous peignez avec une précision des détails, alors il vous faut un poil souple et un manche court. La taille du manche est importante car elle joue sur la maniabilité. Plus le manche est court plus vous êtes proche de votre support et plus le pinceau est léger, vous avez donc plus d’habileté. Quant au choix du poil, plus il est dur mieux il étale la peinture. Mais s’il est trop dur, il laisse des traces de poil dans la pâte picturale, ce qui fait assez grossier lorsqu’on cherche à obtenir un modelé doux aux détails précis. Donc, pour exécuter des détails ou peindre avec précision, que ce soit en acrylique ou à l’huile, les pinceaux synthétiques sont parfaits. Comme on l’a vu précédemment, ils sont doux (donc pas de trace de poils) et suffisamment nerveux pour étaler la peinture. Certains poils naturels ont les même caractéristiques, comme le putois, l’oreille de bœuf, le poney ou le Kevrin.
Pour les effets que vous souhaitez (couches minces et mélanges délicats) et étant donné que vous connaissez déjà l’huile, je vous conseillerais de peindre à l’acrylique l’intégralité du tableau, puis de revenir par dessus avec des glacis ou couche minces à l’huile. L’huile permettant plus facilement de réaliser des mélanges délicats pour un modelé doux. Ainsi vous avez les avantages de l’acrylique par la rapidité et la simplicité d’exécution, puis les avantages de l’huile par la profondeur et les nuances subtiles que vous pouvez obtenir.
Je me heurte au problème des couleurs qui se mélangent dans la technique d’une peinture directe (réalisation en 1 séance, alla prima). Ceci salit mes couleurs si bien que seul remède que j’ai trouvé est d’attendre le séchage de la couche précédente. Bien sûr c’est ce que je souhaite éviter. Avez-vous connaissance d’un médium (autre que le médium flamand) pour éviter ce genre de problème?

Peintures à l'huile Peintures à l'huile extra-fine Peintures à l'huile étude Peintures à l'huile spéciale Coffrets peintures huile Médiums, additifs et entretien pour huile Médiums pour huile Gessos et liants pour l'huile Vernis pour l'huile Huiles de lin pour peinture à l'huile Essences pour l'huile Accélérateurs de séchage pour l'huile Retardateurs de séchage Tabliers Pots, coffrets et accessoires
Merci pour votre aide. Les spalters je n’y avais jamais pensé alors que les grosses brosses rondes oui. Je vais essayer. Avant je dessinais beaucoup en délaissant un peu la peinture. Depuis que j’ai découvert l’acrylique j’y reprends plaisir. D’abord quelques pourings à l’acrylique et silicone puis en changeant un peu les techniques. Tout le plaisir est là, essayer, pratiquer encore et encore …
Si les pinceaux sont les outils par excellence de l’artiste peintre, les pinceaux en set représentent un peu l’arsenal de l’artiste souhaitant être mieux équipé. Ainsi, les pinceaux peuvent être obtenus dans les commerces en se les procurant à l’unité, mais ils peuvent également être vendus en groupes, c’est-à-dire en set. Cette procédure permet non seulement au peintre de pouvoir économiser dans certains cas, mais également de s’habituer à plusieurs types de pinceaux à la fois. Il faut alors préciser que les pinceaux en set sont offerts en regroupant plusieurs numéros dans un même pack. Ce qui laisse entendre également que de nombreuses techniques pourront être essayées pour celui qui saura faire le choix de pinceaux offerts en set.

KAZoART est une place de marché qui permet aux amateurs d'art de découvrir de nouveaux artistes contemporains et d'acheter en ligne des oeuvres d'art originales en direct auprès des artistes. KAZoART sélectionne scrupuleusement les artistes présentés sur son site, avec l'aide d’experts du monde de l'art. KAZoART souhaite aider les artistes de talent à développer leur diffusion et trouver de nouveaux collectionneurs grâce au Web.


For a really outstanding gift, our florists have selected these majestic, double stemmed phalaenopsis orchids, the ultimate symbols of luxury and elegance. These graceful plants, with their delicate, pure white flowers, are bedded in a stylish, brushed metal vase to create a beautifully long-lasting gift. Success guaranteed - don't hesitate for a second!

Nous devons notamment cet héritage à Jan van Eyck, peintre flamand, qui a porté cette technique à la perfection au XIVe siècle. Mais cette technique, principalement composée de pigments et d’huile, trouve ses racines plus loin, vers le VIIe siècle, à en juger par des peintures retrouvées dans des grottes afghanes. De nombreux grands peintres l’ont rapidement adoptée parmi lesquels Rembrandt, Van Gogh ou encore Matisse.


Couleurs à l’huile Extra-Fines ****66 couleurs extra-fines à l’huile de lin, 1ère pression à froid, vous sont proposées dans cette gamme de très grande qualité. Aucun additif, ni solvant sont présents dans la composition. Les peintures à l’huile de lin sont miscibles entre elles et avec celles des autres marques. Vous trouverez dans cette gamme de peinture à l’huile 25 couleurs extra-fines à l’huile de lin, 1ère pression à froid. Les couleurs ne contiennent pas d’additif et de solvant. Elles sont miscibles avec nos 3 autres gammes et avec les autres marques. Recommandations Leroux :  Pour rallonger vos peintures, utilisez de l’essence de l’essence de térébenthine, de pétrole beaux-arts ou un médium (disponibles dans notre catalogue produits pour peinture à l’huile). Utilisez le white spirit seulement pour nettoyer vos pinceaux. Conseils Leroux : Servez-vous du white spirit pour nettoyer vos pinceaux. Utilisez de l’essence de térébenthine, de pétrole beaux-arts ou un médium pour rallonger vos peinture à l’huile (voir dans matériels beaux arts).
En ce qui concerne la palette, les fabricants vous en proposent des très belles en bois vernis par exemple. Mais comme il est recommandé d’avoir toujours une palette propre, mieux vaut utiliser des palettes jetables, sinon il vous faudra les nettoyer après chaque séance. Des blocs de papier spécial existent, sinon des assiettes en plastiques (recyclable bien sur !) font très bien l’affaire…
La longueur du manche varie elle aussi. Si vous travaillez avec des couleurs à l’huile, alkydes ou des couleurs acryliques, vous constaterez souvent que vous peignez à une certaine distance de la toile, un pinceau à manche long fera sans doute préférable. Si vous préférez l’aquarelle, vous travaillez probablement plus près de votre toile, un manche plus court sera un investissement plus judicieux.
La peinture acrylique, de même que ses consœurs la peinture aquarelle et la gouache, nécessitent l'utilisation de types de pinceaux bien précis, afin d'obtenir le meilleur rendu possible. Pinceaux plats, ronds ou bombés, en poils synthétiques, en poils de porc longs, en poils d'oreilles de boeuf, en soie, vendu à l'unité ou par lot, fins pour les détails ou épais pour les grands aplats de couleurs, brosses pour travailler les plus grandes étendues...
Enfin, dès le début du XXème siècle, Vassily Kandinsky entraîne la peinture à l’huile dans un tournant moderne vers l’abstraction avec « Carrés et cercles concentriques » (1913). L’étude des formes et des couleurs pures deviennent alors un souci commun à de nombreux artistes comme Kasimir Malevitch avec « Réalité peinte d’un joueur de football » (1915), ou Mark Rothko en 1953 avec « Color-Block n°61 (Rust and Blue) ».

Bien sûr, toutes les méthodes appliquées pour la peinture acrylique sont expliquées dans nos cours. Il y a par exemple la méthode des 3 pinceaux qui est expliquée en détail dans une vidéo ou encore « les mises en application de l’acrylique ». Rassurez-vous, dans chaque vidéo, un professionnel pratique ce qu’il est en train d’expliquer pour que ce soit plus clair pour vous.


L'aquarelle a servi historiquement et sert encore beaucoup pour des travaux de mise en couleurs d'impressions monochromes ou de dessins et, comme la gouache, pour les livres de coloriage. L'aquarelle sert en dessin de botanique, de zoologie, d'architecture, chaque fois qu'une notation de couleur est nécessaire8. Avant que les techniques de reprographie ne fasse privilégier l'encre noire et les hachures, le dessin technique utilisait des couleurs conventionnelles, posées à l'aquarelle (Béguin 1995).
Ces supports étant flexibles et absorbants, il y a certaines choses à savoir. Comme par exemple le fait que l’acrylique étant une résine plastique, se solidifie en séchant, donc si vous peignez sur un support souple tel un tissu il peut y avoir des risques de craquelures. C’est le phénomène que l’on a déjà tous constaté avec un imprimé sur T-shirt qui finit toujours par se craqueler au bout d’un certain temps. Donc si votre projet est de peindre sur des vêtements, mieux vaut utiliser des teintures plutôt que des peintures, car les teintures imprégneront directement les fibres du textile.
Le premier outil dont il faut disposer est le support comme la toile, le carton ou le bois. Ensuite, il est nécessaire de se procurer d’un ou de plusieurs pinceaux, d’une brosse ou d’une spatule. Pour réaliser une peinture à l’huile, comme son nom l’indique, on a aussi et surtout besoin de l’huile pour la peinture. Cette substance s’obtient avec le mélange de pigments et d’huile siccative. Cette huile peut être de l’huile de lin, de l’huile de carthame, de l’huile de noix ou de l’huile d’oeillette. Dans certains cas où le besoin d’avoir de l’huile un peu fluide s’impose, on peut recourir à l’utilisation de diluants ou de médiums à peindre. Le gras sur maigre, une règle typiquement destinée à la peinture à l’huile, est respectée grâce aux médiums. Avec cette règle, chaque couleur doit être plus grasse que la précédente pour que tout soit solide et durable. Si au départ, les peintres broyaient les pigments et les liants, actuellement, ce sont les industries qui se chargent de ce travail.
Choisissez vos peintures. Avant même d'envisager de peindre, vous devez acheter des tubes de peinture à l'huile. Il existe des dizaines de marques de peinture à l'huile sur le marché, ne regardez pas trop les prix et n'achetez pas le moins cher. Acheter à bas prix signifie souvent du matériel de mauvaise qualité, ce qui rendra votre peinture difficile, fastidieuse et frustrante. Payez quelques euros de plus et vos peintures vous donneront satisfaction, nécessitant une couche au lieu de deux ou trois pour obtenir le même résultat, se mélangeant plus facilement avec d'autres couleurs et donnant plus de dynamisme à la peinture.

La technique dans le mouillé impose l'humidification préalable du support. Elle permet à l'artiste d'obtenir des surfaces aux couleurs très intenses, de faire fusionner les couleurs et d'effectuer des retraits de peinture sans abîmer le support. Les effets sont nombreux : fondus, dégradés, camaïeux, etc. Son apprentissage est long, car il nécessite une bonne maîtrise du cycle de l'eau sur le papier. C'est en effet le degré d'humidité du papier qui dicte au peintre le moment le plus opportun pour intervenir 13.


Enfin, dès le début du XXème siècle, Vassily Kandinsky entraîne la peinture à l’huile dans un tournant moderne vers l’abstraction avec « Carrés et cercles concentriques » (1913). L’étude des formes et des couleurs pures deviennent alors un souci commun à de nombreux artistes comme Kasimir Malevitch avec « Réalité peinte d’un joueur de football » (1915), ou Mark Rothko en 1953 avec « Color-Block n°61 (Rust and Blue) ».
To paint with acrylic, synthetic fibers such as Sepia or Kaërell fibres are recommended. The Sepia fibre is a synthetic interlocked fibre. The arched shape and responsiveness of the fibre ensures an excellent response on the canvas. A more precise brushstroke when adding material, while at the same time respecting the gesture of acrylics. Kaërell "S" fiber is ideal for applying diluted colour. A resistant, flexible and responsive fibre. Fine point and suitable for fine work and a very soft style.
Pour cela il suffit d’enlever de la même manière l’excédent de peinture à l’aide d’un chiffon puis vous allez rincer vos pinceaux non plus avec de l’eau tiède mais avec un solvant : white spirit, essence de térébenthine. Cela va vous permettre de bien enlever toute la peinture qui reste. Ensuite vous rincez vos pinceaux à l’eau tiède avec un peu de savon de Marseille pour enlever les particules de peinture qui s’accrochent ! Je vous conseille le savon de Marseille qui est très gras et permettra de faire glisser le reste des particules de peinture.
Mélangez vos peintures. Les peintures à l'huile mettent plusieurs jours à sécher complètement, ce qui vous laisse le temps de mélanger, changer, retoucher. Cependant, il est presque impossible d'obtenir deux fois le même mélange. Mélangez donc vos peintures en quantité suffisante pour éviter de devoir tenter de refaire le même mélange entre les sessions de peinture. Ainsi, vous aurez toujours suffisamment de la couleur que vous souhaitez.
La technique sèche est la plus ancienne. Son principe est d'étaler délicatement la peinture très diluée sur le support de façon à laisser transparaître la couleur du fond. Une fois les premiers tons posés et après séchage complet on s'intéresse aux éléments de détails de plus en plus précis en utilisant des couleurs moins diluées et en prenant soin d'aller des tons les plus clairs vers les plus foncés. Le travail progresse par couches successives et se termine par quelques rehauts plus foncés qui donnent à l'œuvre de la présence et du caractère. On obtient une couleur profonde en utilisant de l'eau gommée pour donner à la couche pigmentaire une certaine épaisseur.
Pour avoir une couleur intense et pure pour n’importe quelle teinte, il faut dédier un pinceau à chaque couleur et jongler entre tous les outils en évitant de les mélanger. Par exemple, le pinceau noir va rester dans les teintes qui sont très foncées. Le pinceau blanc va être utilisé uniquement pour les teintes plus claires. Et le gris restera dans les teintes intermédiaires. Pour rajouter une autre teinte, il faut prendre un quatrième pinceau.
Aujourd’hui, les artistes poussent l’acrylique dans ses ultimes retranchements en mêlant des à-plats parfaits, même sur de très grandes surfaces, des lavis, des traits « jetés », jusqu’aux incrustations d’accessoires et même de volumes... Avec les adjuvants et texturants qu’elle peut intégrer, l’acrylique offre des possibilités de texture et de relief inconnues jusqu’ici. https://www.youtube.com/watch?v=y6Sy_jGeJFc
×