peinture acquarelle peinture acrylique peinture huile pinceau peinture pinceaux acrylique

This all white bouquet is filled with stylish charm. In pretty shades of white and soft green, this refined, harmonious composition brings together generous white Vendela roses, gorgeous ranunculus, delicate white veronicas, bouvardia and santinis, with a few branches of shimmering silverbrunia and eupatorium. A glorious selection of opulent, delicately perfumed white flowers and rich textures to accompany all your messages!
Je souhaite investir dans des pinceaux synthétiques (pas naturels pour des raisons éthiques) pour l’huile, mais chaque marque possède ses propres poils synthétiques et il m’est difficile de m’y retrouver. Auriez vous une ou deux marques à me conseiller plus que les autres (travail en finesse, détails, dilutions, pas d’empatement) : Manet, Raphael, Artisti, Da Vinci, etc.
Pour avoir une couleur intense et pure pour n’importe quelle teinte, il faut dédier un pinceau à chaque couleur et jongler entre tous les outils en évitant de les mélanger. Par exemple, le pinceau noir va rester dans les teintes qui sont très foncées. Le pinceau blanc va être utilisé uniquement pour les teintes plus claires. Et le gris restera dans les teintes intermédiaires. Pour rajouter une autre teinte, il faut prendre un quatrième pinceau.
La technique est restée longtemps immuable : le peintre dessinait sa composition sur la toile ou sur le panneau de cuivre ou de bois préparé puis, après une éventuelle grisaille, montait son sujet avec les couleurs à l'huile, en couches minces, en donnant l'effet de lumière par le jeu des ombres et des reflets. Puis, une fois ces premières couches bien sèches, il les recouvrait de glacis teintés, transparents, qui harmonisaient la coloration générale. Le tout formait une surface bien unie, comme une toile cirée.
Pour vous mettre tout de suite dans le bain, un petit historique de la peinture à l’huile vous sera narré. Elle est inventée par Jan van Eyck. Originaire de l’Occident, elle existe depuis le Moyen Âge. C’était le premier art utilisé par les artistes. Les techniques utilisées connaissent une évolution qui se fait par rapport au temps et au souci de l’esthétique. Au tout début, les peintres utilisaient la technique de la tempéra. Par la suite, elle cédait sa place à la superposition de glacis. Vient ensuite l’utilisation de la technique en pâte avec l’ajout des médiums résineux.
L’eau étant le diluant, cette peinture sèche très rapidement, simplement le temps que va mettre l’eau à s’évaporer. Qualité ou défaut ? A voir selon votre utilisation et votre manière de peindre. Certain voit là un moyen de peindre rapidement plusieurs couches successives, alors que d’autre seront gênés par l’impossibilité de travailler dans le frais.

Enfin, dès le début du XXème siècle, Vassily Kandinsky entraîne la peinture à l’huile dans un tournant moderne vers l’abstraction avec « Carrés et cercles concentriques » (1913). L’étude des formes et des couleurs pures deviennent alors un souci commun à de nombreux artistes comme Kasimir Malevitch avec « Réalité peinte d’un joueur de football » (1915), ou Mark Rothko en 1953 avec « Color-Block n°61 (Rust and Blue) ».
C’est une peinture à l’eau donc tous les pinceaux font l’affaire dans le sens où il n’y a aucune contre-indication. Cependant il serait dommage d’utiliser des pinceaux en poils naturels qui sont fragiles comme les petit-gris. Ces pinceaux en poils d’écureuil sont parfaits pour les lavis (gouache, encre, aquarelle), mais le problème c’est qu’en séchant l’acrylique se rigidifie, donc si les outils sont mal entretenus, ils sont fichus ou du moins difficilement récupérables. Même chose avec la martre. Ces pinceaux-là sont assez onéreux à l’achat donc mieux vaut en prendre soin.

L’acrylique a été inventée pour répondre aux attentes des artistes, se sentant trop limités par les techniques traditionnelles dont les caractéristiques correspondent moins à cette nouvelle manière de vivre. La peinture à l’huile requiert bien trop de patience, la lenteur de son processus rentre difficilement en adéquation avec cette époque contemporaine.


J’ai commencé avec l’huile dans le temps et suis passée à l’acrylique il y a bientôt 30 ans. J’ai découvert la gamme golden open avec ravissement mais je me trouve embarrassée pour choisir des produits annexes. Il y en a vraiment beaucoup. J’en ai retenu 4 : le fluidifiant, le médium fluide, le diluant réactivateur et le gesso. Je crains de tomber à côté et de passer un budget et un temps fou à expérimenter. Que me conseilleriez vous, sachant que je travaille en couches plutôt minces ou en aplats avec des mélanges assez délicats sur la toile ?

« Expédié par Amazon » est un service proposé par Amazon aux vendeurs : ceux-ci stockent leurs produits dans les centres de distribution Amazon, et Amazon s'occupe du traitement de la commande, de l'emballage, de l'expédition et du service client pour ces articles. Parmi les avantages de ce service: les conditions de la (pour les commandes de plus de 25 euros) et de Amazon Prime s'appliquent également à ces produits, comme s'il s'agissait d'articles Amazon.


Nettoyez vos pinceaux sales avec des chiffons propres, puis passez-les dans de l'essence de térébenthine, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de peinture qui sorte du pinceau. Faites la même chose pour tous les pinceaux utilisés. Sous l'eau courante tiède, avec un savon doux lavez le pinceau directement sur le savon, comme si vous étiez en train de peindre littéralement sur le savon. Dans la direction des soies jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de peinture qui s'écoule du pinceau. Caressez délicatement les soies du pinceau entre votre index et le pouce, sous l'eau courante, en vous assurant qu'aucun des poils ne soit courbé, tordu ou cassé. Tout cela est contraignant, mais c'est la seule solution pour garder son matériel en bon état. La peinture à l'huile détruira les pinceaux mal lavés. Un autre conseil : refermez bien les couvercles des pots d'essence de térébenthine et de médium jusqu'à la prochaine utilisation, même si ces produits ont un aspect trouble. Lorsque l'essence de térébenthine agit, le pigment de la peinture coule lentement au fond de la bouteille et l'essence de térébenthine remonte à la surface. Lors de votre prochaine séance, vous aurez de l'essence de térébenthine propre. Il vous suffira de la verser dans un récipient propre et d'essuyer les pigments restés au fond. Vous pouvez bien entendu reverser l'essence de térébenthine dans sa bouteille d'origine. (Cela permet d'économiser beaucoup d'argent !).

Et enfin, le vernis à retoucher qui fait également partie des indispensables. Il s’applique dès que la peinture est dure au toucher, c’est-à-dire quelques jours ou quelques semaines après avoir terminé l’œuvre. Il a trois rôles : Il protège provisoirement, il uniformise la brillance des teintes, et il permet de peindre des retouches car sa composition s’incruste dans la couche précédente.
Gerstaecker Tous les produits Gerstaecker Châssis Gerstaecker Fabrication d'un châssis Gerstaecker Autres supports Gerstaecker Chevalets Gerstaecker Papiers Gerstaecker Peinture Gerstaecker Médiums, additifs et entretien Gerstaecker Pinceaux Gerstaecker pour l'huile et l'acrylique Pinceaux Gerstaecker pour l'aquarelle Accessoires Gerstaecker Dessin Pastels Gerstaecker Arts Graphiques de Gerstaecker Impression Gerstaecker Encadrement de Gerstaecker Céramique, Modelage, Sculpture Gerstaecker Loisirs créatifs Gerstaecker Golden Tous les produits Golden Peintures acryliques Golden Médiums, additifs et entretien Golden Hahnemühle Tous les produits Hahnemühle Papiers pour la peinture Papiers pour les techniques sèches Autres papiers Hahnemühle Honsell Tous les produits Honsell Supports Arts Graphiques de Honsell I Love Art by Gerstaecker Tous les produits I Love Art Supports Peinture Pinceaux pour l'huile et l'acrylique Autres pinceaux I Love Art Encadrement I Love Art Autres produits I Love Art Produits pour nos partenaires Chèques cadeaux Isabey Tous les produits Pinceaux Jaxell Tous les produits Jaxell Dessin Pastels Jaxell Arts Graphiques de Jaxell Jax-Hair Tous les produits Pinceaux
Très nombreuses illustrations couleur. "Les Techniques du peintre" ne présentent pas de modèles, mais proposent des conseils pratiques utiles au débutant comme à l'artiste affirmé : choix du matériel, gestes fondamentaux, astuces et recettes originales, mises en garde, analyses d'oeuvre, etc... Ce volume aborde une technique artistique : l'aquarelle. 32...
L'avènement de la peinture à l'huile en Occident a été progressif. Les peintres du Moyen Âge utilisèrent la tempera qu'ils recouvraient parfois d'une couche huileuse protectrice. Au fil des générations, cette couche d'huile s'est progressivement chargée en pigment donnant ce que l'on peut qualifier de premier glacis. On retrouve d'ailleurs dans les tableaux des frères Van Eyck, sous d'innombrables couches de glacis cette sous-couche a tempera. Les panneaux destinés à être peints étaient imprégnés de plusieurs couches de colle et d’enduit, lorsque le bois était imparfait, ce qui était souvent le cas dans les pays du sud (Italie, Espagne) ; ils étaient préalablement marouflés d’une fine toile afin de limiter les effets de dilatation ou de rétraction du bois.
Si vous utilisez des couleurs à l’huile et des couleurs acryliques, les pinceaux en soies de porc sont un bon choix. Ils sont naturellement rigides et chaque poil au niveau de la pointe est divisé en deux ou trois segments appelés drapeaux, ce qui permet au pinceau de contenir plus de peinture tout en facilitant une application homogène. Souvenez-vous qu’il existe plusieurs nuances de pinceaux en soies de porc. Ainsi, s’ils sont blancs, assurez-vous que la couleur est naturelle, car la décoloration affaiblit le poil. Vous constaterez que la qualité des soies de porc varie.
Le crayon aquarellable (ou crayon aquarelle) ressemble à un crayon de couleur, il permet de dessiner des détails précisément5. Les crayons, craies et pastels « aquarellables » ont le plus souvent une composition différente de celle des couleurs d'aquarelle. Les encres-aquarelles sont des teintures solubles dans l'eau, en général peu solides à la lumière et dont le rendu dépend, plus encore que celui de l'aquarelle, du papier utilisé6. Contrairement à l'aquarelle, les encres à l'eau s'étendent sans former d'auréoles7.
Aujourd’hui, les artistes poussent l’acrylique dans ses ultimes retranchements en mêlant des à-plats parfaits, même sur de très grandes surfaces, des lavis, des traits « jetés », jusqu’aux incrustations d’accessoires et même de volumes... Avec les adjuvants et texturants qu’elle peut intégrer, l’acrylique offre des possibilités de texture et de relief inconnues jusqu’ici.
Multicolorcolor compose de triangleses entoures d’un trait noir ainsi que le contour du félin. Il faut que cela soit à angles droits et j’essaie d’utiliser une règle. Mais à la fin Pour repasser dessus je voudrais utiliser un feutre noir entre chaque. Triangle . Mais j’ai peur qu’en le le vernissant le feutre bave. Y a t il une technique pour tracer des traits fins très droits et de la même épaisseur ? Avec un pinceau ce n’est jamais pareil… merci de votre réponse.
Jusqu'au xixe siècle, les peintres, ou leurs élèves, broyaient eux-mêmes les pigments en poudre avec le liant et ils les employaient rapidement. Chacun développait sa technique, à base de différentes huiles, plus ou moins jaunissantes, utilisées crues ou cuites. Ainsi l'huile de lin, siccative et peu jaunissante, fut adoptée devant l'huile d'œillette et l'huile de noix, plus claires, mais moins siccatives.
Né des ateliers classiques et des grands formats, le métier traditionnel du peintre fut et demeure la base référentielle de la technique de l'huile. Les couches picturales du tableau sont superposées selon le principe du « gras sur maigre » et exploitent les transparences de certains pigments, alliées à celle des médiums. On les appelle « jus » (très peu de pigment et beaucoup de diluant), « glacis » (très peu de pigment et beaucoup de médium corsé en résine), « vélatures » (très peu de pigment, beaucoup de médium corsé en résine et un petit peu de blanc). Par opposition à « pâte », « matière », « charge ».
Depuis les années 60, les peintres qui ont utilisé l’acrylique pour leurs toiles sont nombreux, notamment dans le domaine de l’abstrait. On compte parmi eux Morris Louis, qui fut l’un des premiers à utiliser les peintures de la marque Magna pour ses peintures les plus colorées, comme « Alpha-Pi » (1960) ou « Beta-Lambda » (1961). D’autres peintres comme Barnett Newman, Kenneth Nolan ou Larry Poons, avec « Sunnyside Switch » (1963)ont joué un rôle important. De célèbres expressionnistes abstraits l’ont utilisée, comme Mark Rothko, Robert Motherwell ou Helen Frankenthaler, ainsi que des surréalistes tels que Max Ernst ou Joan Miro : « Personnage devant le soleil » (1968).
Le modèle choisi est une sphère car on sait déjà à peu près où appliquer les valeurs. Le travail commence avec la couleur intermédiaire qui sera le gris. Après la pose, le premier pinceau est gardé en main sans être nettoyé. Il faut laisser la teinte sur l’outil car il va encore servir ultérieurement. Ensuite, l’ombre de couleur noire est appliquée avec le deuxième pinceau. Comme la peinture acrylique n’a pas eu le temps de sécher, la couleur peut être retravaillée pour obtenir des fondus. Du blanc pur est utilisé pour la lumière. Il est posé avec le troisième pinceau.
Pour l’aquarelle, on préfère souvent des pinceaux à manche court, plus maniables sur le terrain, plus faciles à ranger. Qualité de poil : l’idéal est le poil naturel Petit-gris (du nom de l’écureuil du même nom) ou la martre Kolinsky, le top du top. Cette qualité de poil assure à la fois une excellente rétention de l’eau et une souplesse idéale pour une grande variété de traits et de touches. D’autres qualités de poils naturels (poney, mixtes…) ouvrent le choix vers des pinceaux plus simples.
Pour les décrire davantage, et mettre en relief les caractéristiques qui les rendent appréciables avec l’acrylique et la peinture à l’huile, disons que les pinceaux en soie sont d’une fermeté hors du commun. Leur résistance ainsi que leur élasticité leur donnent de supporter les masses épaisses que forment souvent ces deux sortes de peinture. Une acrylique mélangée à du médium sera par exemple agréablement couchée sur une toile, puisque les pinceaux en soie de porc s’adaptent on ne peut mieux à la peinture pâteuse. Les pigments aux composantes huilées se verront à leur tour bien granulés sur grandes surfaces, car les poils de ces pinceaux accrochent bien la peinture, apportant ainsi toute la fermeté nécessaire au geste. Aussi, il est pratiquement évident de constater que ce genre de pinceaux est mieux adapté pour étendre des couches de couleurs onctueuses, plutôt que d’autres fortement diluées à l’eau comme c’est le cas de l’aquarelle.

Cette acrylique là, satisfait un très grand nombre de peintre et tant mieux. Pour ma part, peindre à l’acrylique me contrarie toujours un peu, moi qui suis une grande fervente de la peinture à l’huile. L’idéal serait une peinture qui lie les qualités de l’acrylique aux qualités de la peinture à l’huile. Et sachez mesdames et messieurs, qu’elle existe !!
Pour vous qui voulez vous lancer dans cet art passionnant, nous avons élaboré des cours en lignes ayant comme supports des vidéos. Chaque vidéo s’accompagne d’un petit résumé. Cependant, ce n’est qu’un extrait. Afin de découvrir l’ensemble, nous vous invitons à passer en mode abonnement. Une fois l’abonné, vous pouvez tout de suite commencer à suivre les cours et devenir vite un professionnel.
Reeves Tous les produits Reeves Peinture Autres produits Reeves Royal Langnickel Tous les produits Royal Langnickel Peintures & Pinceaux Royal Langnickel Crayons Royal Langnickel Arts Graphiques de Royal Langnickel Cartes à gratter Royal Langnickel Royal Talens Tous les produits Royal Talens Peinture Royal Talens Médiums, additifs et entretien Royal Talens Dessin Pastels Royal Talens Arts Graphiques de Royal Talens Schmincke Tous les produits Schmincke Huile, Acrylique, Aquarelle Schmincke Autres techniques de peinture Schmincke Additifs et Mediums Schmincke Liants, Vernis, Essences Schmincke Dessin Pastels Schmincke Aérographie Schminkce Impression Schmincke Sennelier Tous les produits Sennelier Supports Sennelier Peinture Sennelier Médiums, additifs et entretien Sennelier Dessin Pastels Sennelier Arts Graphiques de Sennelier Tombow Tous les produits Tombow Arts Graphiques de Tombow Gommes Tombow White Nights Tous les produits White Nights Aquarelle White Nights Winsor et Newton Tous les produits Winsor & Newton Papiers Peinture Médiums, additifs et entretien Winsor & Newton Pinceaux Arts Graphiques de Winsor & Newton
Chez les primitifs, c’est la technique du glacis qui fait l’excellence. Avec les baroques, puis les peintres roccoco, ou les romantiques, c’est l’empâtement qui règne. Quant aux impressionnistes, ils apprivoisent la touche… Pendant plus de six siècles, quels que soient les goûts et les modes, l’huile va traverser toutes les époques et tous les styles.
La Royal Watercolour Society, fondée en 1804 à Londres, rassemble les artistes partisans de cette nouvelle esthétique : refus de tout trait de plume ou de crayon, de tout blanc et de toute opacité, intérêt pour le rendu de la lumière. L'aquarelle, tolérant mal les retouches et les repentirs, est ainsi une démonstration de virtuosité, à une époque ou la Royal Academy refuse les aquarellistes. L'institutionalisation de l'aquarelle favorise l'esprit de système, et la guerre en Europe interrompt les voyages et les contacts avec le Continent pendant une vingtaine d'années.

Dans la peinture à l’huile, la forte présence de substances chimiques synthétiques et naturelles s’avère être très nocive pour la santé. Il s’agit notamment des Composés Organiques Volatils (COV). Ces substances s’évaporent lors de l’application de la peinture, et surtout lors du séchage. Elles continuent ensuite de se diffuser dans l’air. Ainsi, la peinture à l’huile est dangereuse pour la santé des peintres mais également des gens qui vivent ensuite dans les pièces peintes. D’ailleurs, de nombreuses peintures à l’huile ne répondent pas aux normes européennes en matières de réduction des COV.
La peinture acrylique, de même que ses consœurs la peinture aquarelle et la gouache, nécessitent l'utilisation de types de pinceaux bien précis, afin d'obtenir le meilleur rendu possible. Pinceaux plats, ronds ou bombés, en poils synthétiques, en poils de porc longs, en poils d'oreilles de boeuf, en soie, vendu à l'unité ou par lot, fins pour les détails ou épais pour les grands aplats de couleurs, brosses pour travailler les plus grandes étendues...
Sur notre boutique en ligne dédiée aux beaux arts, il vous sera également possible d’acquérir les marqueurs aquarelle winsor newton à l’unité. Cela est aussi une façon d’accorder plus de possibilité et de simplicité à ceux qui débutent, et souhaitent tester l’efficacité de ces marqueurs extra fins. Ainsi, chacune de ces feutres à aquarelle pourra être choisie en fonction de la coloration à réaliser et des tons qui devront être mis en exergue.
×